Page:Rolland - La Révolte des machines.djvu/16

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Tout le long du trottoir roulant, des deux côtés — sur le grand escalier, qu’on voit de haut en bas — et sur la galerie du premier étage — des troupes en brillants uniformes font la haie ; par derrière, une foule se presse, tâche de voir le cortège qu’on attend.

Musique (orchestres et chœurs). Les soldats présentent les armes. Le cortège fait son entrée, au milieu des acclamations. Il est porté — lentement, avec une majesté un peu grotesque — par le trottoir roulant. Arrivé à hauteur de l’esplanade du premier étage, il y décrit un arc de cercle, puis tourne vers la gauche.

Rolland - La Révolte des machines, illustration page 10.png

À cette première rencontre, le spectateur voit seulement passer les figures qui vont jouer les rôles principaux dans l’histoire, et qu’il pourra plus tard