Ouvrir le menu principal

Page:Robida - Le Vingtième siècle - la vie électrique, 1893.djvu/45

Cette page a été validée par deux contributeurs.



dans l’ouest s’avançait un gigantesque aéro-paquebot.

iii

Les tourments d’une aspirante ingénieure. — Les cours par Télé. — Une fidèle cliente de Babel-Magasins. — L’ahurie Grettly circulant parmi les engins. — Le Téléjournal.

Maintenant que la jeune fille était à peu près rassurée. Georges Lorris aurait très bien pu prendre congé ; mais, sans chercher à se rendre compte des motifs qui le retenaient, il resta près du Télé à causer avec elle. Ils parlaient sciences appliquées, instruction, électricité, morale nouvelle et politique scientifique… Estelle Lacombe, quand elle sut que le hasard l’avait mise en présence téléphonoscopique du fils de ce grand Philox,