Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/423

Cette page a été validée par deux contributeurs.


APPENDICE II


(Cf. Chapitre Troisième)


ARCHIVES DU CANADA — ÎLE ROYALE, 1712-1716.
M. de Costebelle, Gouverneur.


Série F. Vol. 133-A. p. 409.



Mémoire

à Messieurs de Costebelle Chevalier de l’ordre Militaire de Saint Louis, Gouverneur de l’Isle Royalle, et de Soubras, Conseiller du Roy et Commissaire Ordonnateur en la ditte Isle.


Messieurs,


Suivant vos intentions, nous nous sommes transportés au Port Toulouze, autant pour rendre à quelques habitants de l’Accadie que le zèle de leur religion et l’obéissance qu’ils doivent à leur souverain y a attiré, les secours spirituels qu’ils pouvoient attendre de notre Ministère, que pour les soutenir et les fortifier dans la généreuse résolution qu’ils ont prise d’abandonner leurs biens et de se fixer dans le lieu que Sa Majesté leur destine pour celuy de leur retraite.

Nous avons à la vérité trouvé en eux des sentiments conformes à la conduite qu’ils tinrent l’année dernière et dont la Cour a esté suffisamment informée par les actes qui luy en ont été adressez, mais la connoissance que nous avons acquis de la situation dans laquelle se trouvent tous ceux qui restent tant à Port Royal qu’aux Mines et Beaubassin, nous engage à vous adresser ce mémoire pour vous supplier de prévenir s’il est possible les secours que la Cour leur a promis pour faciliter leur évacuation, la saison commençant à presser et n’y ayant aucune apparence que le vaisseau du Roy « l’Affriquain » puisse estre icy à temps pour le faire.

Vous avez sceu, Messieurs, avec quelle fermeté ces peuples se déclarèrent l’année dernière, il paroist aujourd’huy qu’ils n’ont rien à se reprocher sur les témoignages de fidélité qu’ils peuvent donner à leur souverain, par l’impatience où ils sont d’abandonner leurs terres, leurs maisons et touttes les commo-