Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/368

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ 336 ]

propres compatriotes. Qu’on le remarque cependant, ces douze ne furent pas arrêtés pour avoir pris les armes, mais seulement pour avoir avisé ou assisté l’ennemi en quelque autre façon, ou pour avoir négligé de donner des informations utiles aux autorités anglaises, quand cela était en leur pouvoir. Voici les noms de ces douze prévenus : Louis Gauthier et ses deux fils, Joseph et Pierre, Armand Bugeaud, Joseph Leblanc dit Lemaigre, Charles et François Raymond, Charles et Philippe LeRoy, Joseph Brassard dit Beausoleil, Pierre Guédry et Louis Hébert, ci-devant domestique du capitaine Handfield [1]. Quelques-uns d’entre eux furent condamnés, les autres relâchés, après des explications qui furent jugées satisfaisantes [2].

Ce qui est étonnant en tout ceci, ce n’est pas que vingt personnes aient prêté assistance à l’ennemi, mais plutôt qu’il n’y en ait pas eu davantage, cette guerre ayant duré quatre années au cours desquelles la province fut envahie à différentes reprises. Il a dû nécessairement se trouver des hommes pour donner des informations au parti adverse et le servir en quelque mesure. Cela arrive toujours en pa-

  1. Cf. Akins, p. 151 et suiv.
  2. Au fait dont il est parlé ici, voici des variantes : « A proclamation of gov. Shirley, dated 21 October 1747, was received at Annapolis Royal, 12 April 1748. It promised the King’s protection to the loyal inhabitants of Nova Scotia, but it proscribed by name, as guilty of treason and outlaws, Louis Gauthier (suivent les autres noms). £50 sterling is offered for each, if delivered up within six months ; also a pardon to such of the guilty as deliver up an outlaw besides the reward of £50… It is to be presumed that the twelve persons proscribed had been notorious, in aiding the French and Indians in the subsisting war. » — (B. Murdoch, vol. ii, ch. ix, p. 117) : « One of the results of the aid and comfort which De Villiers had received from the Acadians was a proclamation proscribing as guilty of treason twelve of the French inhabitants. The men thus declared outlaws were Louis Gautier, etc… a reward of fifty pounds sterling was offered for the capture of each of these persons. » (Hannay, ch.