Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/188

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ 156 ]

démonstration, toutes les raisons que nous avions de le taxer de malhonnêteté et de fourberie.

Donc, le compilateur, sans autre préambule, nous introduit au second acte de la pièce. Au lever du rideau, nous apercevons le lieutenant-gouverneur Thomas Caulfield, successeur des Vetch, des Hobby, des Nicholson, le quatrième sur la liste, en l’an de grâce 1715, ordonnant à Peter Capoon, officier de la garnison d’Annapolis-Royale, de se rendre « aux Mines, à Shekenecto, Rivière St-Jean, Pasmacody, Penobscot, dans la colonie de la Nouvelle Écosse en Acadie », avec la mission suivante :

« Des lettres émanées des Très Honorables Membres du Conseil Privé de Sa Majesté, des Lords du Commerce et des Plantations, du Très Honorable Henry, comte de Bolinbrooke, Secrétaire d’État, et de son Excellence le général Nicholson, portant que Son Auguste Majesté, Georges, Roi de Grande Bretagne, de France et d’Irlande, etc., soit proclamée dans toutes les parties de ce gouvernement…, vous êtes requis de vous rendre aux Mines, à Shekenecto, Rivière St-Jean, Pasmacody, Penobscot, pour y proclamer l’avènement de Sa Majesté le roi Georges… Vous êtes également requis de signifier le serment d’allégeance aux habitants français… et de le faire prêter à ceux d’entre eux qui voudront l’accepter dans la forme prescrite…[1] » Cette ordon-

  1. Le texte anglais dit exactement, au sujet du serment à faire prêter aux Acadiens : « You are likewise to tender the oaths of Allegiancc to ye French inhabitants, with such English as you can find, and administer ye same to' such as are willing to take them in ye form prescribed ». Or, dans le MS. de Richard, il y a dans cette citation une lacune qui en change considérablement le sens et le rend beaucoup plus odieux : « You are likewise to tender the oaths of allegiance to ye Acadians, in ye form prescribed. » Pourquoi l’auteur d’Acadie a-t-il omis le membre de phrase si important : « and administer ye same to such