Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/411

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ 385 ]

tant ; vous recevrez le bœuf et le pain par les transports d’Halifax. Quant à la farine vous en avez déjà suffisamment.

« Je désire que vous donniez au détachement que vous enverrez à Tatmagouche l’ordre de démolir, etc., toutes les maisons qu’ils y trouveront, ainsi que les chaloupes, bateaux, canots ou vaisseaux quelconques, qui pourraient être rassemblés là, tout prêts à transporter les habitants et leurs bestiaux : de cette façon, les relations pernicieuses et les renseignements échangés entre l’Île Saint-Jean et Louisbourg et les habitants de l’intérieur du pays, seront empêchés dans une grande mesure. »


Le 8 août, Lawrence écrivait de nouveau à Monckton [1] :


Halifax, 8 août 1755.


« Les navires destinés au transport des habitants étant sur le point de mettre à la voile, arriveront bientôt chez vous. Ils vous apporteront de plus amples renseignements et en même temps des instructions particulières au sujet de la déportation des habitants et des endroits où ils doivent être transportés.

« J’espère que vous avez mis en pratique les instructions que je vous ai transmises dans ma dernière lettre. Comme il sera peut-être très difficile de s’emparer des habitants, vous devrez autant que possible, détruire tous les villages des côtés nord et nord-ouest de l’isthme, situés aux environs du fort Beauséjour et faire tous les efforts possibles pour ré-

  1. Akins et Arch. Can. (loc. cit.) Dans Akins, l’extrait de cette lettre du 8 août remplit toute une page. Le MS. original ne la reproduit qu’en partie.