Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/249

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE VINGT-DEUXIÈME



Lawrence devient Lieutenant Gouverneur. — Ses accusations contre les Acadiens. — Projet d’expulsion. — Les Lords du Commerce.


Nous nous sommes proposé, dans cet ouvrage, de relater de ])référence les faits défavorables aux Acadiens, — que ces faits soient réels ou supposés, — tels que nous les trouvons au volume des Archives. Telle a été notre méthode jusqu’ici, et telle elle sera. €e volume ayant été compilé dans le but évident d’en faire un arsenal de pièces écrasantes pour la mémoire de nos pères, l’on peut être sûr que l’essentiel en cette matière s’y rencontre, souvent à l’exclusion de ce qui pourrait le détruire ou l’atténuer [1].

La lettre suivante de Lawrence aux Lords du Commerce, sous la date du 1er août 1754, est bien celle qui renferme les accusations les plus graves contre les Acadiens. Nous la reproduisons presque en entier, malgré sa longueur [2] :

  1. Cette dernière phrase, qui se trouve pourtant bien dans le MS. original, — fol. 435, — ne figure pas dans la traduction anglaise, Cf. vol. I, p. 355.
  2. Cf. Akins, N. S. D. P. 212-3-4. Extract from a letter of Gov. Lawrence to Lords of Trade. Halifax, August 1st 1754. Le paragraphe par lequel s’ouvre cet extrait de lettre est extrêmement important. Richard en avait d’abord cité une partie, qu’il biffa ensuite — MS. original — fol. 436 — ; nous le donnons en entier. Cf. Can. Arch. (1894). 256. B. T. N. S. vol. 15. D’après la copie de cette lettre qui est aux Archives, l’on voit que Lawrence commençait par remercier les Lords de l’approbation qu’ils lui avaient donnée ; il répondait à la lettre que ceux-ci lui axaient envoyée, sous la date du 4 avril, et dans laquelle, entr’-