Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/127

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


scruter, de comparer les textes ? Pas les Acadiens, assurément, ni les prêtres, qui ne verraient que du feu dans tout cela. Que ne nous a-t-il été donné de pouvoir lire dans les pensées de cet historien, et de le voir se pâmer d’aise, devant les trouvailles d’expressions qui lui étaient venues pour donner une couleur honorable à son Pichon : nous aurions assisté à une scène d’un haut comique.

Voici donc comment a procédé Parkman : en premier, le nom de Pichon n’apparaît pas ; il est cité, mais sous couvert d’un officier français. Et ainsi est illustré le proverbe espagnol : Tira la piedra y esconde la mano, lancez la pierre et cachez-vous la main. Un peu plus loin, l’historien réfère au volume des Archives, sans encore nommer Pichon ; troisièmement, il le nomme, mais sans en dire davantage ; quatrièmement, il se décide à noter brièvement ce qu’était cet homme, en s’efforçant par contre de le rehausser : « Au fort Beauséjour (1755) se trouvait un autre personnage de marque. C’était Thomas Pichon, commissaire des magasins, homme de bonne éducation et intelligent, né en France, mais anglais par sa mère. Il jouait maintenant à la trahison, entretenant une correspondance secrète avec le commandant du fort Lawrence, et lui rendant compte de tout ce qui se passait à Beauséjour. » Et en note au bas de la page : « Il était l’auteur de Lettres authentiques et mémoires relatifs au Cap Breton, — ouvrage d’une certaine valeur [1] »

  1. « There was another person in the fort worthy of notice. This was Thomas Pichon, commissary of stores, man of education and intelligence, born in France of an english mother. He was now acting the part of a traitor, carrying on a secret correspondence with the commandant of Fort Lawrence, and acquainting him with all that passed at Beauséjour… Pichon, called also Tyrrell… was author of Genuine Letters and Memoirs relating to Cape Breton, — a