Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Beauséjour, et à quelques cents pieds de la petite rivière Messagouetche, où les Français plaçaient les limites de l’Acadie.

Lawrence fut remplacé l’année suivante par le capitaine Scott, et c’est peu de temps après l’arrivée de ce dernier, en octobre 1751, qu’eût lieu le meurtre d’Edward Howe, lequel fit tant de bruit dans le temps et jeta la stupeur et la tristesse dans les deux camps [1]. Howe était juge de la cour d’amirauté, et, depuis de longues années, commissaire des troupes anglaises en Acadie. Il avait été le premier conseiller du gouverneur Mascarène ; et, lorsque Cornwallis devint gouverneur, il prit place au Conseil en suite de Mascarène [2].

  1. Richard adopte le N.-S., car, selon le V. S., tous les historiens et tous les documents placent ce fait en octobre 1750. Une lettre de Cornwallis aux Lords du Commerce, datée de Halifax, nov. 27 1750, le donne comme venant de se passer : « How, who had gone to Chignecto, to negociate peace with the Indians, was shot whilst in conférence with Le Loutre, La Corne, and other French officers, under the protection of a flag of truce. » " — {Can. Arch. 1894, p. 168, G. 54, B. T. N. S. vol. 11.)

    Un extrait de cette lettre est donnée dans AMns, p. 194. Cf Murdocoh, vol. 2, ch. XIV, p. 192, qui place l’événement au 4 octobre 1750. Dans la Biographie de Lawrence, loc. cit. p. 28, il est dit que « Howe était venu pour tâcher de régler certaines difficultés que ce dernier avait eues avec les Indiens. » Il y est dit également que ce fut à la suggestion de Lawrence que Howe se rendit à la rencontre du parlementaire. {Arch. Can. 1905. P. 388 et seq.)

  2. Le MS. original, fol. 333-4, porte à cet endroit la note suivante : "D’après la coutume établie depuis l’occupation du pays, Howe devait succéder à Mascarène comme gouverneur ; mais la fondation d’Halifax fit déroger à cette règle. Quelques semaines avant la mort de Howe, Cornwallis avait demandé son congé, et suggéré Lawrence comme son successeur, donnant pour raison que «  Mascarène had sold out and was worn out, and that Howe, not being a military man, was unfit. » Il est impossible que l’objection de Corawallis quant à Edward Howe n’ait pas été admise ; car, Lawrence ne fut pas nommé non plus cette fois. Howe est invariablement désigné sous le nom de capitaine, mais c’était plutôt parce qu’il était commissaire des troupes et parce qu’il avait été chargé d’opérations