Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/113

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


promenèrent en ces régions la torche incendiaire et détruisirent presque la totalité des établissements acadiens. Le joli village de Beaubassin, qui contenait environ cent cinquante maisons, fut ainsi réduit en cendres, y compris l’église. Les habitants, se trouvant sans abri, durent chercher un refuge au delà de la frontière, chez les Français. Lawrence, ne trouvant que des ruines, et trop faible pour résister à une attaque possible, fit rembarquer ses hommes et se retira. En septembre, il revint avec dix-sept vaisseaux et sept cents hommes. Après une légère escarmouche avec les avant-postes français, il s’installa sur l’emplacement qu’occupait le village de Beaubassin, et y érigea un fort qu’il nomma fort Lawrence, à moins de deux milles de celui

    Hopson. "As soon as the vessels were in sight (les vaisseaux dans lesquels était Lawrence avec ses 400 hommes), he, (Lacorue) set fire to Beaubassin, and carried off the inhabitants… " G. 20. B. T. N. S. vol. 10. — June 4. Whitehall. 1750. Lords of Trade to Secretary of State {Bedford). « … The Freach have taken possession of N. S. from Chignecto to the St. John, hâve bumed down Beaubassin, and carried off the inhabitants. » B. T. N. S. vol. 34, p. 252.

    Dans Life and administration of Gov. Lawrence, by James S. Macdonald (N. S. H. S. vol. XII, Halifax, 1905,) il est dit : « On their approach, (Lawrence et ses sommes,) the Indians and French Acadians, acting under French direction, burnt the town (Chignecto.) It consisted of 140 houses and two churches. » « — P. 27. Et Haliburton, ch. IV du tome 1er, p. 158 : » « In the spring of 1750, the Gov. detaehed Lawrence, with a few men, to reduce the inhabitants of Chignecto to obédience. At his approach, they burned their town to ashes… »

    Nous demandons : où est la main de Le Loutre dans tout cela ? — Cf. encore Murdoch, vol. 2, ch. XIII, p. 178 : « On their approach, (Lawrence et ses hommes,) the Indians, acting, as was supposed, under the influence of the French commandant, reduced the whole place to ashes in a few hours… » Cf. Can. Arch. 1887, p. CCCLI. 1750. July 22. Louisbourg. M. Prévost, comptroller, to the Minister. Fol. 73. 8 pp. — Archives Can., 1905, p. 383 des App. — Nouvelle-Écosse, 1750. Récit de la marche du Détachement comm. par le major Lawrence après son entrée dans le Bassin de Chignecto. — Ibid. p. 386. Le chevalier de la Corne à M. Desherbiers, gouverneur de l’Isle Royale. Memeramduc… 1750.