Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/91

Cette page a été validée par deux contributeurs.
61
LES PENSIONS DE RETRAITE

accepte d’en tirer cette conclusion qui est la vraie cause des calamités dont la menace pèse sur l’Europe : cause profonde et durable qui n’est pas née d’un caprice et ne peut, par conséquent, se dissiper comme un songe. On ne saurait prétendre qu’il n’existe pas de moyen pacifique de venir à bout de cet angoissant problème ; avec de la bonne volonté on en trouverait peut-être. Mais ce sur quoi il serait déraisonnable de compter, c’est sur un apaisement, sur une détente spontanée et définitive. L’énervement qui cesserait le matin reprendrait le soir car il provient d’un ensemble de circonstances dépassant de beaucoup le cercle d’action des initiatives individuelles. On aurait, en tous les cas, dû chez nous prévoir depuis dix ans, ce qui se produit aujourd’hui. L’opinion préférait s’illusionner et s’endormir pleine de confiance ; elle ne voulait pas être inquiétée à propos du problème de l’Europe centrale ; celui qui écrit ces lignes en sait quelque chose. Ainsi s’est révélé soudain l’abîme proche. Ainsi s’est ouverte une ère qui ne sera peut-être pas l’ère sanglante mais qui sera, à coup sûr, l’ère dangereuse parce que la guerre risquera toujours d’éclater. Et cela durera tant que l’Allemagne impériale n’aura pas réalisé sa figure intégrale et trouvé sa formule définitive.


----


LE BON SENS, LES USAGES ET LA LOI

LES PENSIONS DE RETRAITE



Pour recruter son personnel, l’État organise des concours afin de choisir parmi les nombreux candidats qui se pressent vers le fonctionnarisme. À voir la foule des postulants, on pourrait croire que les rétributions offertes pour les places convoitées sont excellentes. Il n’en est rien. L’État paye mal.

Mais à l’appât d’un salaire, l’État ajoute la certitude d’un travail peu fatigant et surtout la prime d’une pension de retraite. Si les candidats réfléchissaient, ils s’apercevraient que cette pension de retraite est constituée par une retenue sur leurs appointements et que, par conséquent, ils se font à eux-mêmes ce cadeau. Toute-