Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/600

Cette page n’a pas encore été corrigée
444
REVUE POUR LES FRANÇAIS

mouvement rénovateur qui s’esquisse des mouvements similaires et antérieurs en insistant sur le caractère « approfondi et pratique » qu’il revêt cette fois.

L’Association pour la réforme de l’enseignement, nous tenons à le répéter encore une fois, ne cherchera nullement à imposer ses vues ; elle est convaincue que le programme dont elle aborde la confection s’imposera de lui-même par ses propres mérites. Le rédiger d’une façon aussi complète et aussi parfaite que possible, voilà son premier — et présentement son seul souci. C’est en quoi la Revue pour les Français peut devenir pour la nouvelle association un auxiliaire précieux. Nous saluons donc avec confiance l’étape qui s’ouvre devant nous.


----


CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE



Cette rubrique avait disparu de notre dernier numéro, entièrement consacré à l’étude de M. Gaston Bordat sur l’empire colonial français. Le succès en a d’ailleurs été considérable et les lecteurs de la Revue se sont accordés pour la remercier d’avoir placé sous leurs yeux ce tableau d’ensemble très complet dont les conclusions puisent une partie de leur force dans leur modération même. Nous reprenons aujourd’hui notre mappemonde pour passer en revue ce qui s’est produit à la surface du globe d’important ou de conséquent depuis deux mois — et rappeler successivement — puisque nous voici au terme de l’année, les caractéristiques d’ensemble de 1906.

Choses d’Allemagne.

C’est incontestablement l’empire germanique qui continue d’avoir droit au prix d’activité — ou, pour parler plus exactement, d’agitation. Les mémoires posthumes du prince de Hohenlohe, le discours de rentrée du chancelier de Bulow, la persécution polonaise, la dissolution du Reichstag constituent, pour ne citer que