Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/499

Cette page n’a pas encore été corrigée
365
CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE

leur présence en Extrême-Orient, à une époque où la défaillance moscovite et les triomphes japonais rendent difficile à maintenir la suprématie de la race blanche, constitue un gage de paix, d’équilibre, de sécurité internationale. L’évacuation des Philippines aurait les plus graves conséquences. Quant aux ploutocrates, on peut se demander avec M. Roland de Marès, dans un de ses beaux articles de l’Indépendance belge, « ce que serait aujourd’hui le peuple américain sans ces rois du commerce, de l’industrie et de la finance qui ont su réaliser de si prodigieuses richesses. La puissance américaine dans le monde est due exclusivement à ces hommes partis de rien mais qui eurent toutes les audaces et dont le génie des affaires fut servi par une indomptable énergie. Ces ploutocrates ne sont pas des héros de roman ; ils tiennent une place énorme dans l’histoire du xixe siècle car ils ont changé les conditions économiques du monde moderne et ils ont déterminé la poussée universelle vers le mieux-être que l’on peut noter partout aujourd’hui. Vouloir s’opposer, dans un pays de commerce et d’industrie, à la formation de grandes fortunes, c’est vouloir briser systématiquement l’outil de toute grandeur nationale ». Ces paroles de M. de Marès sont excellentes. Le président Roosevelt est dans le vrai en voulant empêcher les trusts de confisquer des monopoles au risque de faire renchérir le prix des denrées alimentaires, mais cela n’a aucun rapport avec les mesures révolutionnaires auxquelles songe M. Bryan en vue de réduire les proportions des grandes entreprises industrielles et commerciales.

Réformes oiseuses.

Par exemple, il ne convient pas que lesdits ploutocrates emploient leurs deniers à la modification de l’orthographe comme l’a fait M. Andrew Carnegie. Il a offert de consacrer 75.000 francs à cette belle œuvre, à condition qu’il se trouvât huit cents auteurs décidés à faire usage de la nouvelle orthographe. Qui eût cru qu’une telle somme put être nécessaire pour atteindre un pareil but ? Les huit cents auteurs se sont trouvés. On ne nous dit pas leurs noms. Le terme d’auteur est un peu vague de nos jours où tout le monde écrit. Donc, M. Carnegie s’est exécuté. Il a donné les 75.000 francs. Et après ?… Après, rien ne sera changé