Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/456

Cette page n’a pas encore été corrigée
332
REVUE POUR LES FRANÇAIS

concerne la question des mariages civils et l’administration des cimetières. La curie tend à considérer que depuis la restauration de 1876 tout Espagnol catholique ne peut se marier en dehors des formes prescrites par le droit canonique, l’intervention facultative des juges municipaux ou civils n’étant qu’une simple formalité pour la constatation de la célébration du mariage et son inscription sur les registres. Il est douteux que de nos jours une thèse aussi absolue puisse s’implanter dans aucun pays.

Du sang et des paroles.

Inutile de discourir sur l’attentat dirigé contre M. Stolypine si ce n’est pour constater que la figure du premier ministre en sort singulièrement grandie et glorifiée et la responsabilité des signataires des récents manifestes singulièrement aggravée. À signaler aussi un ignoble article de M. Gorki contre la France publié par le Vorwaerts de Berlin. Nous savions déjà que M. Gorki parle volontiers une langue de voyou ; nous savons désormais qu’il a une mentalité de neurasthénique ; les deux vont souvent ensemble. En tous cas ce n’est pas sur de pareils hommes qu’il faut compter pour sauver la Russie.


----


CHARLEMAGNE ET SON EMPIRE



Récemment on a ouvert à Aix-la-Chapelle le tombeau de Charlemagne ; il avait déjà été visité à plusieurs reprises dans le cours des siècles. On a même raconté que lorsque l’empereur Othon iii pénétra en l’an mille dans le caveau, il trouva Charlemagne assis sur un trône d’or, la couronne sur la tête et le sceptre en main. Cette histoire n’est pas à prendre au sérieux ; la dépouille du grand prince avait été, à sa mort, déposée dans un sarcophage de marbre et c’est là qu’Othon put la contempler. Quoiqu’il en soit de ces détails, l’attention publique, ramenée en ce moment vers les voûtes d’Aix-la-Chapelle ne doit pas s’en détourner avant de s’être remémorée l’homme et son époque tels que les découvertes