Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/448

Cette page n’a pas encore été corrigée
324
REVUE POUR LES FRANÇAIS

Notre myopie revêt d’autres formes encore ; celle que nous venons de rappeler était géographique pour ainsi dire ; en voici une historique. Parce que nous avons conquis nos libertés essentielles par l’effort d’assemblées représentatives luttant contre le pouvoir souverain, nous perdons absolument de vue la possibilité pour d’autres peuples (d’ailleurs différents de nous par l’hérédité, le milieu et le génie) de s’émanciper de façon autre. Il eût suffi d’y regarder de près pour constater l’inaptitude de la défunte Douma à libérer la Russie ; mais c’était une « Assemblée » ; donc la liberté devait se cacher dans les plis de sa toge… À Venise, le Conseil des Dix était aussi une manière d’assemblée qui y organisa la tyrannie mieux que n’eût su le faire le doge le plus absolu. Rappelons-nous.

Myopie, tout cela. Il faut tâcher de nous en défaire au plus tôt. La myopie est un mauvais fil dans le labyrinthe de la vie.


----


CE QUI SE PASSE DANS LE MONDE



Et ce serait déjà fait pour les amis de la Revue pour les Français, s’ils avaient suivi notre conseil et si chacun d’eux avait sa petite mappemonde sur sa table. Nous radotons ?… d’acord, mais c’est un radotage réfléchi et sensé. Nous ne sommes pas près d’y renoncer. Prenez donc vos mappemondes… (ceusse qui en ont) et considérez les sphères d’activité de deux encombrants personnages qu’il convient de prendre au sérieux mais non au tragique : le panaméricanisme et le panislamisme.

Le congrès de Rio-de-Janeiro.

Ce congrès est le troisième du nom. Il groupe les représentants des républiques américaines autour d’une idée trouble à laquelle tout le monde pense et que personne ne formule mais qui, en tous les cas, possède de moins en moins de chances de se réaliser. Sous couleur de protéger le monde américain contre « les entreprises de l’Europe », les États-Unis organiseraient à leur profit une