Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/152

Cette page a été validée par deux contributeurs.
106
REVUE POUR LES FRANÇAIS

Telle est la situation de la France au Maroc. Songeant à la faiblesse de notre effort, vous la trouverez considérable ; réfléchissant à nos moyens, vous la jugerez très inférieure. Entre tous ces moyens, nous avons gaspillé le plus précieux : le temps. Mais d’autres nous assurent encore une force incomparable. Contre elle, sachez-le bien, les décisions de la conférence d’Algésiras ne peuvent rien. Aurions-nous la faiblesse d’y laisser établir au profit d’étrangers des privilèges de droit, ils n’auront jamais la valeur de nos privilèges de fait. Si nous cessons un jour d’exercer au Maroc l’influence décisive, vous pourrez dire, lecteurs, que nous l’avons voulu.


----


LE BON SENS, LES USAGES ET LA LOI
par Henry BRÉAL

LA JUSTICE GRATUITE



La Justice est gratuite en France !

Que voilà donc une belle phrase ; et comme ce généreux principe flatte nos âmes démocratiques.

« La Justice est gratuite en France » ; répétons-le une fois encore… mais ajoutons : il faut payer cher pour l’obtenir.

Car la justice est gratuite à peu près comme sont gratuites les représentations théâtrales (sauf votre respect !) S’il est bien certain que le plaideur ne paye pas ses juges, le spectateur ne paye pas d’avantage les acteurs : l’un verse de l’argent pour obtenir le billet qui lui donne le droit d’entrer dans la salle de spectacle ; l’autre ne peut pénétrer dans le prétoire sans avoir payé le papier timbré sur lequel doit être rédigée sa demande. L’argent perçu aux guichets du théâtre va dans la caisse directoriale qui entretient