Ouvrir le menu principal

Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/147

Cette page a été validée par deux contributeurs.
101
L’ACTUALITÉ MAROCAINE

Tant de circonstances contraires à l’ouverture du pays et à son développement ne devaient pas manquer d’attirer l’attention des « civilisés. » Elles ont précipité l’intervention européenne.

Parmi toutes les puissances intéressées à surveiller les événements du Maroc, la France possède un privilège considérable. Ses conquêtes africaines l’ont géographiquement désignée pour y jouer le premier rôle. Le Maroc devenant, par leur fait, une entrave entre nos domaines, nous sommes à la fois mieux placés et mieux qualifiés que n’importe qui pour savoir ce qui s’y passe. Mais nous ne sommes pas seulement une puissance africaine, nous sommes aussi une puissance musulmane. Et voilà qui nous crée de nouveaux titres.

Imaginez-vous, par hasard, que le monde musulman, à l’exemple du monde chrétien, se compose de plusieurs nations hostiles les unes aux autres ? vous vous trompez. La nationalité, en pays d’Islam, c’est la religion. La société musulmane forme bloc. Elle est indivisible en face de l’étranger. Elle a pour capitale La Mecque, et les assemblées politiques qui se tiennent chaque année dans cette ville à l’occasion des pèlerinages exercent sur les destinées des populations islamiques une influence à laquelle ne résistent pas les décrets et les lois de leurs gouvernements respectifs.

Dès lors le Maroc, refuge de l’Islam fanatique, est quelque chose de plus qu’une enclave géographique entre nos possessions, il devient un voisin gênant pour la domination que nous voulons exercer dans nos propres domaines.

Avez-vous lu, récemment, la nouvelle d’un soulèvement des populations musulmanes de nos territoires du Niger ? Le Matin s’étant fait câbler de Dakar que « le grand organisateur des troubles est le cheikh Mal el Ainin, délégué du sultan du Maroc auprès de Moulay el Hafid, son frère, khalifa de tout le sud marocain ». Exacte ou fausse l’information n’a rien d’invraisemblable. Il est sûr que le Maroc méridional, impénétrable à l’Europe, est un foyer d’agitation hostile aux Européens. Là se trament les complots, s’organisent les révoltes, se préparent les assassinats, en toute aise et sécurité car leurs instigateurs y trouvent à volonté d’inviolables retraites contre nos prétentions à la justice.

La France voisine, puissance musulmane malgré les musulmans, subit directement les fâcheux effets de ce contact. Si quelque