Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/522

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


du caractère du sujet observé. L’âge et le milieu, par exemple, ont une influence modificatrice très-puissante. L’énergie, l’initiative et l’intensité des convictions de l’homme de 25 ans sont bien affaiblies quand il arrive à 50. L’amour conduit l’homme à 20 ans et l’ambition à 40. L’influence du milieu est également facile à constater. Des aptitudes qui se seraient développées dans un milieu convenable s’émoussent bien vite quand ce milieu fait défaut. Que deviennent au bout de quelques années ces jeunes savants qui vont professer ou exercer en province et qui au sortir des écoles donnaient les plus belles espérances ? L’influence torpide du vaste désert intellectuel qui les entoure a bientôt agi et, après quelques années, la science n’a plus à compter sur eux.

Je termine ici, faute de place, ces trop courtes notes. Elles ont eu simplement pour but, ainsi que je l’ai dit en commençant, d’attirer l’attention des psychologues sur un sujet bien délaissé aujourd’hui et sans la connaissance approfondie duquel il me semble impossible d’arriver à bien comprendre les hommes et l’histoire. Je n’ose dire — les années fuient si vite et la science est si vaste — que je publierai quelque jour le résultat de mes nombreuses observations sur le caractère ; mais je désirerais vivement pouvoir le faire, car je considère cette étude comme une des plus intéressantes de celles dont les circonstances m’ont amené à m’occuper jusqu’ici.


Dr Gustave le Bon.