Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/506

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



OBSERVATIONS ET DOCUMENTS



NOTES

SUR L’ÉTUDE DU CARACTÈRE



Les notes qui vont suivre ont pour but d’attirer l’attention des psychologues sur un sujet fort négligé jusqu’ici. Je veux parler de l’étude du caractère. Je vais d’abord essayer de montrer que c’est l’état du caractère qui détermine toutes nos volitions, partant toutes nos actions. Je rechercherai ensuite les moyens techniques d’étudier les signes extérieurs du caractère et d’en tirer des indications pratiques. J’aborde immédiatement le premier point.


I

Laissant de côté l’histoire du développement de la volonté dont l’étude ne saurait prendre place ici, je considérerai comme démontré que les éléments qui entrent dans la constitution d’un acte volontaire peuvent être ramenés aux deux facteurs suivants : 1º les motifs ; 2º l’appréciation de ces motifs.

Les motifs sont constitués par les excitations que détermine l’action du monde extérieur sur nos sens. Ils peuvent être le résultat d’une excitation présente ou d’une excitation passée. Dans ce dernier cas, la représentation d’une impression passée conservée par le souvenir ou d’une impression future créée par l’imagination, agit comme l’excitation présente. Ce sont des motifs de cet ordre qui nous font éviter un danger auquel nous nous sommes déjà exposés, économiser pour notre vieillesse, prendre des précautions contre des événe-