Ouvrir le menu principal

Page:Revue philosophique de la France et de l’étranger, IV.djvu/235

Cette page n’a pas encore été corrigée


périodiques. — Revue mensuelle de médecine. 225

lui, et tout en donnant à sa voix une expression de sympathie, le prit dans ses bras, — exactement comme une mère eût fait de son enfant en semblable circonstance. Sous l'influence de ces caresses le patient devint plus calme, ses gémissements moins piteux, et la façon dont il posait sa tête sur la poitrine de son ami exprimait la sympathie aussi vivement que possible. — Un autre extrait concerne un terrier intel- ligent auquel M. Romanes attribue un certain sentiment du devoir (p. 255-256).

��ARCHIVES DE PHYSIOLOGIE NORMALE ET PATHOLOGIQUE. Numéros 1-2. 1877. .

Ph. Lussagna et A. Lemoigne. Des centres moteurs encéphaliques. Ce long mémoire est consacré à un certain nombre de questions qui sont en dehors du domaine de la Revue philosophique, par leur caractère spécial et technique. Ce qui concerne les localisations cérébrales aurait plus d'intérêt pour nous, mais les auteurs paraissent avoir sur ce point des idées un peu confuses, qui font que tout en rejetant au loin les pré- tendus centres psycho-moteurs, ils en arrivent à une conclusion, qui n'est guère différente de celle qu'a exposée M. Ferrier, à savoir que ces centres seraient l'organe de la volonté, ou, pour employer les expres- sions de MM. Carville et Duret, c les centres de la motilitè volontaire ». MM. Lussagna et Lemoigne paraissent d'ailleurs ignorer la riche col- lection de faits pathologiques que l'on a recueillis chez l'homme sur ce point de physiologie cérébrale ; et plusieurs des observations contra- dictoires qu'ils donnent eux-mêmes n'ont pas beaucoup de précision et pèchent souvent par la base. (Observât. III, p. ex.)

Il faut signaler dans ce travail une revendication faite en faveur de la substance blanche du système nerveux. Son rôle ne se bornerait pas, comme on l'admet généralement, à conduire les impressions , les sensations et les incitations motrices, c Pour nous, la substance blan- ble ou fibreuse constitue des centres nerveux qui ont une part active dans l'innervation motrice,... sensitive,... visuelle,... intuitive et intel- lectuelle. Au contraire, la substance grise ne fait que transformer, as- socier, déterminer, etc. » (p. 388.)

��REVUE MENSUELLE DE MÉDECINE ET DE CHIRURGIE. Numéro 1 à 6. (1877).

Charcot et A. Pitres. Contribution à Vètude des localisations dans Vècorce des hémisphères du cerveau.

Sous ce titre, MM. Charcot et Pitres ont réuni plus de 40 observations recueillies chez l'homme et pour la plupart à la Salpêtrière, avec toute tome iv. — 1877. 15

�� �