Ouvrir le menu principal

Page:Revue du Pays de Caux n4 septembre 1902.djvu/39

Cette page a été validée par deux contributeurs.
159
DU BASSIN DE L’EURE À BOWLING GREEN

Derrière nous se trouvait Sandy Hook ; sur les rives toutes vertes, des villas s’étageaient. À l’horizon, on voyait le port de Brooklyn et la grande statue de Bartholdi, la Liberté éclairant le monde. Le paysage est plus plat mais non moins grandiose que je me le figurais. De grands navires allaient et venaient. Bientôt nous avons aperçu Bowling Green, l’extrémité de New-York, entourée de hautes maisons. C’est un peu plus haut, dans l’Hudson, que se trouve le wharf de la Compagnie Transatlantique. Il était bondé de monde. On agitait des mouchoirs et de petits drapeaux Français. Sur le pont, les passagers habillés, rasés, pommadés, avaient l’air radieux. Et puis tout ce paysage étrange, ce mouvement, ces fils télégraphiques, ces annonces géantes, c’est bien un monde nouveau !

La douane a été odieuse, comme toujours. Notez bien que ses employés commencent par monter à bord et vous faire jurer à chacun que vous n’avez rien à déclarer. Mais cela ne vous dispense pas d’être fouillés, c’est simplement un moyen de pouvoir tripler l’amende si l’on vous pince. Un jeune Américain qui rapportait de Paris moult costumes très élégants les avait arborés l’un après l’autre sur le bateau, changeant de tenue plusieurs fois par jour. Sa coquetterie m’étonnait. Je comprends maintenant. La douane n’aime pas le neuf.

Enfin me voici installé dans un immense hôtel qui a l’air très confortable. New-York m’a un peu désillusionné à première vue ; mais la première impression ne compte pas. J’irai après-demain voir le Niagara…


Le Havre, dimanche 21 septembre.

J’arrive à l’instant après avoir exécuté de point en point le programme de mon médecin. J’ai passé cinq jours à terre et dix-huit jours en mer. J’ai vu le Niagara… et positivement, je suis guéri.


----


BIBLIOGRAPHIE



Ont paru récemment :

Chez Armand COLIN (5, Rue de Mézières, Paris). — L’Évolution sociale en Australasie par Louis Vigouroux, député (4 fr.). — La Belgique morale et politique (1830-1900) par Maurice Wilmotte, avec préface