Ouvrir le menu principal

Page:Revue du Pays de Caux n3 mai 1903.djvu/22

Cette page a été validée par deux contributeurs.
102
REVUE DU PAYS DE CAUX

dormir la question d’Alger. Et, bientôt après, l’insurrection arabe se dessina avec une telle vigueur qu’à Londres on regretta moins un établissement qui paraissait de nature à rapporter plus de soucis que de profits. Dès 1832, en effet Abdel-Kader parut. Aussi brave qu’intelligent, il réussit à grouper autour de lui un nombre suffisant de tribus pour organiser la résistance. La guerre qu’il déchaîna dura quinze années (1832-1847). Elle nous forma une robuste et vaillante armée. Dès 1837, Constantine fut à nous et les Arabes se virent refoulés peu à peu vers l’intérieur et vers le Maroc. C’est en ce dernier pays qu’Abdel-Kader plaça sa suprême espérance, mais les troupes Marocaines furent battues à l’Isly (1844) par le fumeux Maréchal Bugeaud qui, avec Changarnier, Cavaignac, La Moricière, le duc d’Aumale et tant d’autres vaillants soldats, incarne dans l’histoire les légendaires exploits de notre épopée Africaine. En 1847. Abdel-Kader se rendit aux Français. Détenu à Amboise, puis libéré en 1850 par le prince-président, il garda fidèlement la parole donnée et mourut à Damas en 1883, sans avoir jamais tenté de raviver la lutte ; en 1860 même, durant les massacres de Syrie, il prit noblement le parti des chrétiens persécutés.

L’extrême division des tribus arabes qui facilitait la conquête Française, la retardait d’un autre côté ; on n’en avait jamais fini avec les nomades tour à tour retranchés dans les montagnes ou perdus dans le désert. La prise successive de Laghouat, de Ghardaïa, de Tougourt (1849-1854), conduisit nos troupes à la limite du Sahara, cependant qu’elles s’emparaient peu à peu de la Kabylie. Puis le Sahara lui-même fut entamé ; Ouargla, El Golea, enfin le Touat et Insalah furent occupés. Il reste à construire le Transsaharien qui devra mettre Alger en communication directe et rapide avec Saint-Louis.

Les géographes Français, beaucoup trop enclins à cataloguer, à diviser, à nomenclaturer et coupables, de ce chef, d’avoir donné à leurs élèves nombre d’idées fausses, distinguent en Algérie trois régions « nettement délimitées », disent-ils ; par malheur, cette netteté est purement imaginaire ; elle n’existe qu’à demi sur les cartes et s’évanouit totalement aux yeux de quiconque parcourt le pays. La vérité est plus simple que ne l’indiquent les noms de