Ouvrir le menu principal

Page:Revue du Pays de Caux n1 mars 1902.djvu/27

Cette page a été validée par deux contributeurs.
21
LE PROBLÈME DE L’EUROPE CENTRALE

aidés par l’observation stricte des meilleures lois hygiéniques, qu’ils nous forment de vigoureux adolescents, incapables de sacrifier la justesse de la pensée à l’élégance du langage, moins ivres de logique, moins épris de rêve, mais prêts à mettre au service d’un patriotisme éclairé un regard aigu et un esprit pratique.


----


LE PROBLÈME DE L’EUROPE CENTRALE



Il domine aujourd’hui la situation générale et préoccupe toutes les chancelleries et tous les hommes d’État. Les Parlements, plus lents à savoir et à comprendre, vont bientôt s’en émouvoir. La foule, toujours mal renseignée parce qu’elle ne cherche point à l’être bien, en ignore encore les premiers éléments.

C’est un problème redoutable. Il a grandi dans l’ombre. Bismarck ne l’apercevait pas. Son génie incomplet n’avait pas su le prévoir. Dans ses flancs il recèle la guerre, une guerre terrible qui pourrait jeter l’une sur l’autre deux moitiés de l’Europe et ne prendre fin que par l’écrasement d’un des partis.

L’apparente solidité d’un trône antique et surtout la préoccupation passionnante des réformes sociales contribuaient à entretenir une fâcheuse sécurité. L’Autriche, appuyée sur une Hongrie grandissante, faisait assez bonne figure pour donner confiance encore et puis l’idée s’était répandue et affermie qu’à l’ère belliqueuse des entreprises nationales allait succéder partout l’ère féconde des transformations morales. Erreur ! Il est loin, l’âge d’or de l’humanité pacifiée ! Il viendra peut-être ; mais nous ne verrons point cette terre promise qui n’est, pour notre génération, qu’un mirage trompeur.

Revenons donc à la dure réalité et sachons la regarder en face. Elle tient toute entière en cette ligne. L’Europe centrale est inachevée et il n’y a aucune chance que son achèvement puisse s’opérer autrement que par le fer et par le feu. Examinons rapidement en quoi consiste le caractère inévitable de la crise, quelles en pourraient être les différentes solutions, quel rôle enfin la France serait à même d’y jouer.