Ouvrir le menu principal

Page:Revue du Pays de Caux n1 mars 1902.djvu/20

Cette page a été validée par deux contributeurs.
14
REVUE DU PAYS DE CAUX

Persique en communication directe avec le centre même de l’Europe ; cela revient à anéantir presque la puissance Turque en la prenant à rebours… nos fils verront d’étranges choses se passer au pays de Nabuchodonosor, de Jonas et d’Haroun-al-Raschid.

Le Jubilé du Pape.

Le frêle vieillard que les suffrages des cardinaux portèrent au trône pontifical en 1878 et dont les jours semblaient comptés, entre dans la vingt-cinquième année de son règne. Il a quintuplé la force et le prestige de l’Église, étonné et ému ses contemporains, élargi les horizons de ses fidèles, ranimé le zèle de ses prêtres… et au sein de cette grande œuvre, son intelligence demeure lucide et sa force de résistance n’est pas épuisée ! L’histoire ecclésiastique compte peu de longs pontificats. Pie ix, prédécesseur de Léon xiii régna 32 ans ; mais il était encore jeune lors de son élection ; la longévité de Léon xiii est tout à fait extraordinaire. En 56 ans, le siège de Saint Pierre n’aura été occupé que par deux Papes, fait sans précédent dans le passé. À l’occasion de son jubilé, Léon xiii a reçu les hommages de la chrétienté, même des gouvernements non catholiques. L’ambassadeur de France, M. Nisard, lui a remis en audience solennelle, une lettre autographe du Président Loubet et deux magnifiques tapisseries de la manufacture nationale des Gobelins, cadeau de la République au musée du Vatican.

Hommages à la France.

Le centenaire de Victor Hugo a été l’occasion de manifestations presque universelles en l’honneur de notre pays. Bruxelles, Lisbonne, Porto, Londres, Budapest, Prague, Athènes, Milan, Madrid se sont associées à cette grande célébration. C’est à Rome que les fêtes ont eu le plus d’éclat. Le buste du poète a été placé au Capitole en présence des membres du gouvernement et de la municipalité, au milieu d’ovations enthousiastes. Enfin des délégations Tchèques, Roumaines, Bulgares, Polonaises, Grecques, etc… ont pris part aux fêtes de Paris.

Déjà, il y a quelques mois, l’Académie Suédoise appelée à distribuer les fameux prix fondés par le riche industriel Nobel, en avait attribué deux à Frédéric Passy et à Sully-Prud’homme, couronnant ainsi les généreux efforts du philosophe ami de la paix