Ouvrir le menu principal

Page:Revue du Pays de Caux n1 janvier 1903.djvu/39

Cette page a été validée par deux contributeurs.
39
HISTOIRE D’UN ARCHIPEL BRUMEUX

plis de leurs robes et quelques jeunes chasseurs aimant à se trouver à l’aise pour grimper dans les rochers ; mais ceux-là portent généralement un chapeau mou et un veston avec la jupe, ce qui compose un ensemble confortable, dit-on, mais dénué d’esthétisme.

Dans ses mémoires sur la Grande Bretagne, Dalrymple trace un portrait des Highlanders. « Ils étaient, dit-il, toujours armés complètement, ce qui, en les familiarisant avec les instruments de la mort, les empêchaient de la craindre. Ils regardaient comme leurs plus grandes perfections d’être aussi modestes que braves, de se contenter du peu que la nature exige, d’agir et de souffrir sans se plaindre, d’être aussi honteux de faire une injure ou un outrage aux autres que de l’endurer de leur part, de mourir avec plaisir et de venger les affronts de leur tribu ou de leur pays ». Ils étaient organisés en clans dont chacun portait un nom différent et vivait sur les terres du chef. Ce genre d’organisation n’abonde pas dans l’histoire comme on se le figure. En étudiant le clan Écossais, on voit qu’il diffère également des tribus patriarcales des Hébreux, des associations guerrières des anciens Germains, des bordes errantes Scythes ou Tartares et même du clan électif d’Irlande. Ses membres étaient vassaux ou tenanciers de leur chef héréditaire ; en même temps, ils descendaient de sa famille et pouvaient dire exactement quel était leur degré de parenté avec lui. C’était l’union féodale et patriarcale transmise d’un chef à l’autre par le droit d’aînesse.


(À Suivre).

----


BIBLIOGRAPHIE



Ont paru récemment :

Chez Armand Colin et Cie (5, rue de Mézières, Paris). — Le Japon politique, économique et social, par Henri Dumolard, professeur à l’Université de Tokyo (4 fr.). — La Valachie, par Emmanuel de Martonne (12 fr.). — La religion dans la société aux États-Unis, par H. Bargy (3 fr. 50). — Notes sur l’Italie contemporaine, par Paul Ghio (3 fr.). — La Cabale des Dévots (1627-1666), par Raoul Allier (4 fr.).

Chez Chapelot et Cie. — Les sous-marins et l’Angleterre, par Paul Fontin. — L’armée Allemande, par le commandant Félix Martin et le capitaine F. Pont. — La guerre Napoléonienne, par le commandant Camon (2 vol. 8 fr.).