Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 60.djvu/384

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans la République, la liberté religieuse. Elle durerait huit jours.


X

On touchait en effet à la crise. Un seul espoir, bien fragile, restait, celui de diviser le Directoire et, en le divisant, d’assurer le salut.

Reubell et La Révellière s’effrayaient des incartades d’Augereau, se défiaient des ambitions de Barras. En dépit de ces peurs et de ces soupçons, on ne pouvait guère se flatter d’une scission entre les triumvirs. En revanche, devait-on désespérer de Carnot ?

Les efforts tentés pour le gagner avaient jusqu’ici échoué. Cependant on savait qu’entre lui et Barras les altercations étaient de plus en plus fréquentes. On n’ignorait pas qu’il avait blâmé hautement les adresses factieuses de l’armée d’Italie. En outre, le même péril qui menaçait les Conseils, le menaçait aussi.

L’un des inspecteurs de la salle, le chevalier de la Rue, a raconté qu’en ces jours critiques un député alla trouver Carnot et, s’autorisant d’anciennes relations, essaya, en un entretien poussé à fond, de le rallier à la majorité. Il lui expliqua en grand détail tout ce qu’on savait sur les projets de Barras et de ses deux complices. Puis il conclut : « C’est entre vos mains qu’est le sort de l’Etat. » Carnot avait écouté sans interrompre. Il ne nia pas les menées criminelles de ses collègues, et néanmoins ne parut pas convaincu. « Derrière la toile, dit-il, je vois les royalistes : jamais je ne me rallierai à leur bannière. » La réplique vint aussitôt : « Comment nous jugez-vous ? Celui qui penserait en ce moment à rétablir la royauté mériterait les petites maisons. — Non, non, votre République doit se fondre dans la monarchie, et la monarchie ramènera les Bourbons, c’est ce que je dois empêcher de toutes mes forces. » L’extrême véhémence du langage ne pouvait s’expliquer que par crainte personnelle ou implacable inimitié. Régicide, Carnot l’était, et, tout obsédé de ce souvenir, il haïssait, n’espérant point le pardon. Le négociateur osa percer tous les voiles : « Nous sommes bien loin de la monarchie ; mais si, par impossible, elle devait revenir, quel meilleur moyen auriez-vous d’effacer la