Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 57.djvu/692

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« cuisine » depuis deux ans sans succès. Et le gouvernement s’oppose à ce qu’elle soit confrontée avec le prétendant ! Ce n’est point tant qu’on redoute une reconnaissance bien improbable ; mais on ne veut pas que sortent ces révélations graves et décisives » dont la vieille femme, instruite par son « espèce d’interrogatoire, » s’est promis de ne se décharger qu’en présence des magistrats. C’est là encore une preuve que la Restauration exige le silence et craint la lumière : on en possède une autre encore, plus frappante : dans sa perplexité, le. Procureur général de Rouen ne voyait pas sans émotion approcher le jour de l’audience : il savait que Charles de Navarre était homme « à, porter l’audace et l’impudence aux dernier excès. » Pour couper court aux prétentions de ce pseudo-Dauphin vivant, rien ne valait la démonstration irréfutable de la mort du vrai Dauphin : il s’en ouvrit au ministre : — « N’existe-t-il pas, écrivait-il, des actes certains et authentiques constatant le décès et l’inhumation du fils de Louis XVI ?… Pour détruire toute prévention et tranquilliser tous les esprits, ne serait-il pas bon que ces actes pussent apparaitre ; car enfin, s’il est formellement et légalement prouvé que Mgr le Dauphin est mort et a été inhumé, aucun homme vivant ne peut être Mgr le Dauphin. » Ce magistrat voyait juste : il attachait une si grande importance à cette démonstration que, n’ayant pas obtenu de réponse à une première requête, il se permit d’insister, réclamant comme indispensables les pièces dont il sollicitait l’envoi. Le ministre répondit enfin : — « La communication des actes qui constatent le décès du Dauphin étant de nature à leur donner une publicité désagréable, il serait à désirer que les magistrats pussent s’en passer. » Défaite misérable, presque ridicule, équivalant à cet aveu : non, le gouvernement ne possède pas des actes certains et authentiques constatant le décès et l’inhumation du fils de Louis XVI.

Quant à Charles de Navarre, — ci-devant Phelippeau, — ou Mathurin Bruneau, — tout le long du procès qui s’ouvrit devant le tribunal correctionnel le 11 février 1818, il se révéla le plus actif adversaire de sa propre cause et rendît facile la besogne du Procureur du Roi. Au lieu du « Dauphin » que l’on attendait, on vit paraître au banc des accusés un rustre furieux « injuriant le président et le ministère public, ses gardes, les déposants et l’assistance entière, ricanant, fiévreux, agité, brutal,