Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 57.djvu/356

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Usurier, dont l’opinion faisait loi dans les cas difficiles et dont il croyait savoir d’avance la réponse affirmative.

Et en effet, Reb Alter ne doutait pas que, pour sauver le troupeau d’Israël, Dieu ne permit d’enfreindre la Loi. Vingt textes rassuraient. En vain le Hazën objectait que le péril était hypothétique, tandis que le péché était sûr. Reb Alter eut tôt fait de le réduire au silence, car c’était pour lui jeu d’enfant de réfuter les objections d’où qu’elles vinssent, d’un simple débiteur ou du plus autorisé des Instruments de Sainteté.

Cependant le Hazën ne se tint pas pour battu. Si à Smiara on massacrait les Juifs, pouvait-on risquer la vie d’un membre de la Communauté, fùt-ce un vulgaire sacripant, comme Léïbélé le soldat ?

Le Grand Usurier répliqua que rien n’était plus aisé que de donner à Léïbélé des habits de paysan, et que sous cet accoutrement il ne courrait aucun risque.

— Ah ! Reb Aller, vous m’étonnez, dirent alors d’une même voix le Chantre et le Sacrificateur, soutenus dans leurs protestations par le Petit Rabbin rituel. Il faudra donc lui couper les paillés, enlever son caftan, remplacer son chapeau par un bonnet de paysan ! Or déjà c’est une chose qui irrite profondément l’Eternel de diminuer seulement de l’épaisseur d’un doigt la longueur du caftan, et vous voulez jeter sur le dos d’un fidèle de la Communauté la dépouille d’un Chrétien barbare ! En vérité, Reb Aller, je ne m’attendais pas à vous entendre parler de la sorte, vous si fidèle aux vieux usages et qui vous habillez toujours ainsi que s’habillaient nos pères.

La riposte était vive, mais Reb Alter para le coup.

— Et moi non plus, vénérable Hazën, je ne m’attendais guère à entendre ces paroles dans la bouche d’un homme à qui Dieu a fait la grâce de lire chaque matin la Thora ! Quand Mardochée, le patriarche, voulut sauver les Juifs du massacre organisé par Aman, hésita-t-il à livrer sa nièce Esther, cette blanche et pure colombe, à la bestialité du roi des Perses Assuérus ? Auprès d’un pareil sacrifice, que pèse le déguisement d’un chégetz comme Léïbélé !… Vous-même, quand vous allez à Kiew, n’avez-vous pas l’habitude d’échanger votre caftan contre un vulgaire par-dessus, et vos culottes courtes contre un pantalon chrétien ?… Mais laissons cela, je vous prie, et revenons au Soldat. Alors même qu’il commettrait une faute