Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 57.djvu/242

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


viendront après eux, se tromperont à leur tour. Mais il y a quelque chose qui résistera à toutes les erreurs et qui survivra à toutes les désillusions. C’est le souvenir des efforts grandioses accomplis en commun, c’est non pas seulement la fraternité d’armes, mais aussi le sentiment du devoir sacré dont ces peuples se sont acquittés ensemble envers la postérité. Que des intérêts un peu ardents paraissent étouffer un instant la voix de ce passé magnifique, on ne peut, sans doute, s’empêcher de le regretter. Mais quelques financiers ou quelques industriels, trop pressés de reprendre des affaires avec l’Allemagne et de la relever aux dépens de la France, ne sont pas l’Angleterre et l’Italie. L’Italie et l’Angleterre savent toutes deux ce qu’elles doivent à la France, comme la France sait ce qu’elle leur doit. Elles ne veulent pas plus se séparer de nous que nous ne voulons nous séparer d’elles. Elles reconnaissent qu’elles ont besoin de nous comme nous avons besoin d’elles. MM. Lloyd George et Nitti sont des hommes d’Etat trop avisés pour ne pas sentir que leur plus grande force sera toujours de pouvoir s’appuyer sur cette opinion fondamentale. Revenus de San Remo à Rome ou à Londres, qu’ils interrogent le peuple de la rue ! Il leur répondra: «Avant tout, restez unis avec la France. »

Avant même que la Conférence fût close, tous deux ont tenu à proclamer la nécessité de cet accord et les notes officielles les plus rassurantes ont aussitôt fait le tour du globe. Il va falloir maintenant, à l’épreuve, vérifier les réalités que recouvrent les formules diplomatiques. Quoi qu’on en dise, c’est réviser le traité, et le réviser à l’aveugle, que de laisser à l’Allemagne un délai supplémentaire pour faire des offres forfaitaires, et certaines des combinaisons envisagées à San Remo pour la fixation de notre créance paraissent tout â fait inacceptables. Désarmement effectif, réparations réellement égales aux dommages, tout cela devra être examiné de près. Attendons un peu plus de lumière.


RAYMOND POINCARE

Le Directeur-Gérant : RENE DOUMIC.