Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1920 - tome 57.djvu/200

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IX. — MGR TOUCHET ÊVÊQUE D’ORLÉANS. — LA VICTOIRE D’UN LABEUR ÉPISCOPAL : JEANNE D’ARC BIENHEUREUSE

En cette même année 1894, Mgr Touchet devenait évêque d’Orléans. Ce fut lui qui concerta les suprêmes étapes, il dépensa dans cette besogne vingt-cinq ans de sa vie. « Vous rencontrerez des difficultés nombreuses, lui prédisait un jour le cardinal Parocchi ; mais ne vous découragez jamais. Jeanne, en casque et cuirasse, passera sous le porche de Saint-Pierre, et vous serez alors récompensé de tout. »

Le premier engagement que livra Mgr Touchet fut une rapide victoire. Il s’agissait d’établir qu’aucune intempérance de zèle, devançant le jugement de l’Église, n’avait, au cours des siècles, rendu à Jeanne un culte ecclésiastique et public Sur le vu des enquêtes faites à Orléans, à Saint-Dié, Rome en 1896 admit avec Mgr Touchet que les dévots de Jeanne avaient toujours évité cette imprudence.

Preuve était faite, ainsi, de leur patienta réserve ; mais tout en même temps les lettres succédaient aux lettres, affirmant la foi du monde chrétien dans la sainteté de Jeanne. Léon XIII voyait s’accumuler les suppliques de six cent soixante-douze cardinaux, patriarches, archevêques, évêques, de huit abbés ayant juridiction, de soixante-trois chefs d’ordres, de huit recteurs d’universités [1] : il concluait, de cette unanimité d’élan, que la réputation de sainteté de la vénérable était définitivement établie. Pas besoin, dès lors, d’une nouvelle enquête. « Qui puis-je charger de veiller, ici, sur la cause de Jeanne ? lui demandait Mgr Touchet. — Chargez-en le Pape, » répondait Léon XIII. Et confiant dans un tel veilleur, l’évêque d’Orléans rejoignit son Val de Loire, pour se remettre au labeur.

Le procès qu’alors il ouvrit fut consacré à l’étude détaillée des vertus de Jeanne et à l’examen des grâces ou miracles dont la piété populaire lui faisait honneur. On vit reparaître, a ce procès nouveau, le témoignage de Henri Wallon. Puis d’autres historiens comparurent, M. Marius Sepet et M. Baguenault de Puchesse, M. l’abbé Debout et le P. Ayroles. Godefroid Kurth

  1. Mouchard, Les fêtes de la béatification de Jeanne d’Arc : Rome. Orléans, la France, p. 674-699. Paris, 1910. Nous devoat beaucoup à ce précieux recueil de documents.