Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 47.djvu/953

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Car, tandis qu’en Palestine, par une manœuvre d’une hardiesse admirable, le général Allenby se glissait entre la mer et ses adversaires, détruisait complètement et capturait les trois armées turques qui lui étaient opposées, libérant en un jour toute la Palestine et la Syrie jusqu’à Damas, au même instant, sur le Iront de Salonique, les Alliés, vigoureusement conduits par Franchet d’Esperey, crevant au centre le front bulgare, et se jetant dans la trouée, chassaient une armée bulgare en déroute vers l’Ouest, enfermaient l’autre dans la vallée de la Strouma, conquéraient la Serbie jusqu’à Uskub, et pénétraient en Bulgarie. C’était, pour la Bulgarie elle-même, la décision tout entière, et c’est pour les Empires, qui l’ont séduite et perdue, le commencement de la décision.

Les événements, qui ont si longtemps piétiné, roulent dorénavant à la vitesse des catastrophes. Mais ce ne serait ni sûrement les comprendre, ni les faire comprendre suffisamment, que de les isoler; ils sont joints, soudés en un tout. L’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Bulgarie, la Turquie, se sont liées pour l’attentat; elles restent rivées ensemble, au cou, à la ceinture, aux mains, aux pieds, et l’une est le boulet de l’autre. Elles tombent toutes de la chute de l’une d’elles. L’Allemagne les a entraînées, sous une dictature impitoyable, où elles avaient laissé toute liberté et dépouillé toute personnalité; elles vont entraîner l’Allemagne dans un de ces grands précipices, comme il s’en est ouvert trois ou quatre à travers les siècles, dans les annales des peuples, devant les grandes folies d’ambition et d’orgueil. C’est l’heure. Le vertige fouette le flot et rapproche l’abîme.

Avant même que l’armée bulgare eût été battue et disloquée, ou du moins avant que la nouvelle s’en fût répandue, le gouvernement impérial avait senti, à certains frémissements d’un public pourtant bien dressé, qu’il fallait s’expliquer tout de suite. D’urgence, la Commission plénière du Reichstag s’était réunie, dans la forme ordinaire, mais avec un empressement et en présence d’un auditoire inaccoutumés, et le Chancelier avait pris tout de suite la parole. M. de Hertling a souvent parlé depuis un an, faisant et refaisant, sur divers tons et sous divers costumes, la même harangue. Il s’est rappelé à point nommé, quand il a cru avoir intérêt à s’en souvenir, tantôt qu’il avait touché à l’histoire, tantôt qu’il avait enseigné la philosophie. Adhérant après coup à ce monument de fausseté et de balourdise que fut le fameux manifeste des 93 « intellectuels » allemands, il s’est piqué, sinon d’établir scientifiquement, au moins