Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 47.djvu/590

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Shelby dans le Missouri, le camp Sherman à Chillicothe (Ohio), le camp Fromont en Californie, le camp Zachary Taylor, dans le Kentucky, sont, en quelque sorte, les laboratoires d’énergie où l’on travaille à transformer en force militaire effective toute la puissance d’action que l’Amérique recelait dans les réserves de ses populations innombrables. Ces camps, ces cantonnements, ces centres d’instruction, dont les plus grands sont peut-être le camp Lewis, près de Tacoma, non loin de l’océan Pacifique, et le camp Funston, au fort Riley, peuvent contenir un effectif de plus de 700 000 hommes. Plus de 22 000 baraques de modèles différents, éclairées par 320 000 lampes électriques, ont été construites pour loger les réserves de l’armée nationale.

Une classification méthodique a établi l’inventaire de toutes les ressources physiques, intellectuelles, morales que la loi mettait à la disposition de l’autorité militaire pour le service de la nation. Dans cet inventaire général, chaque conscrit a sa notice individuelle, indiquant ses qualités propres, sa situation particulière, ses occupations spéciales et ses aptitudes distinctives. D’après les renseignements ainsi enregistrés, un classement très détaillé se poursuit et s’achève dans les bureaux du Provost-Marshall. On l’ait en sorte que l’autorité militaire, ainsi avertie et renseignée par une documentation complète, puisse s’entendre avec les commissions d’appel pour la meilleure utilisation des talents constatés et des compétences reconnues, conformément à la loi du recrutement par sélection contrôlée (selective service law).

Au moment de la déclaration de guerre, le total des forces armées des Etats-Unis était de 9 524 officiers et de 202 500 hommes, y compris la garde nationale. L’armée régulière ne comptait, en effet, que 121 797 hommes et 5 791 officiers, d’ailleurs excellemment formés par les sévères disciplines de West-Point. Aujourd’hui, nos alliés d’au-delà de l’Océan disposent d’une force de plus de deux millions d’hommes armés, équipés, instruits.

Pour encadrer cette masse d’hommes, les Etats-Unis avaient besoin d’un nouveau personnel d’officiers. Seize centres d’instruction, constitués à cet effet, s’ouvrirent dès le 15 mai 1917. Sur 40 203 candidats, 27 531 obtinrent leur brevet après le stage réglementaire. Le major-général Peyton G. March, chef d’état-major au ministère de la Guerre, annonçait récemment que le