Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 44.djvu/530

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aux catalogues, aux guides, aux historiens ; si les historiens ne le savent pas ou le savent mal, on interroge les contemporains du modèle, les archives, les monumens, et il arrive que, brusquement, sans y songer, on est jeté en plein drame. Un témoin se rencontre qui donne la clef du mystère physionomique, d’autres paraissent alors pour contredire ou pour confirmer. Bientôt, ils sont une foule, nous entourant, parlant tous à la fois. On est tout confus d’être seul à ne pas connaître une histoire qui passionna tant de gens… Pendant ce temps, le Portrait nous suit des yeux et semble contredire ou confirmer, par son indice physiologique, le témoignage des morts. Il est ainsi la cause déterminante de cette enquête et sa contre-épreuve, et comme c’est à lui, en définitive, qu’il faut en revenir pour élucider ce que les documens écrits n’élucident pas entièrement, nous lui savons gré de tout ce qu’il nous a forcés d’apprendre pour le bien voir.

Celui dont il s’agit présentement n’est pas des plus célèbres. Pourtant, nul n’est entré au Palais Pitti sans le voir, et nul ne l’a vu sans être arrêté pnr son myslère. C’est une face longue et triste et pâle d’homme encore jeune, glabre, anguleux, le menton légèrement en galoche, le front clair découpé par une barrette noire en as de pique, le nez long et tombant, le cou nu sectionné par le collet bas et droit comme par une lunette de guillotine, le tout encadré par la double chute des cheveux raides et longs à droite et à gauche. La tenue, d’une extrême discrétion dans sa somptuosité, est un manteau noir qui descend en serpentant et laisse apercevoir, çà et là, les écailles carrées d’un brocart d’or, comme une peau de crocodile. Pas de geste, pas même de bras visibles : un long buste posé bien

    sur Tite-Live. — Sérassi, Delle Lettere del conte Baldassare Castiglione. — Bembo, Opere, II.

    Cf. Guicciardini, Storia d’Italia, I. — Baldi, Memorie concernenti la città d’Urbino. — Baldi, Vita e fatti di Guidobaldo duca d’Urbino. — Dennistoun, Memoirs of the Dukes of Urbino, I et II. — Gregoronius, Lucrezia Borgia. — Alvisi, Cesare Borgia duca di Romagna. — Yriarte, César Borgia et Autour des Borgia. — Luzio e Renier, Mantova e Urbino. — Marcolini, Notizie storiche di Pesaro e Urbino. — Delaruelle, I Ritratti di Guidobaldo di Montfeltro (L’Arte, 1900). — Ugolini, Storia dei conti e duchi d’Urbino, Il

    Commentaria quarumdam terrarum, locorum et hominum status Urbini… Memoria di quanto si fece dal duca Guidobaldo e suoi popoli, e particolarmente in Urbino, nel tempo che il Duca Valentino prese quello stato… Ms. neli Archivio del Comune di Urbino. — Apud Ugolini.