Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 42.djvu/858

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Dès 1908, alors que les chaires ne retentissaient pas encore de cet enseignement, un docteur, un philosophe, un évêque, le cardinal Mercier, opposait en Belgique, au fléau de la dépopulation volontaire, la consciencieuse et justicière intrépidité qu’il devait opposer plus tard au fléau de la conquête féroce. Déjà conscient de la solidarité entre son pays et le nôtre, il se sentait sollicité par « le mal dont, disait-il, la France souffre si cruellement, » à préserver d’un destin semblable « les destinées de la patrie belge. » Par une lettre pastorale qui, dépassant les limites d’un diocèse, s’adressait non seulement à la Belgique, mais plus encore à la France, et à toute la société humaine où les ennemis de la famille sont répandus, il rappelait avec la netteté la plus rigoureuse le devoir chrétien à ceux qui « s’insurgent contre l’Évangile et contre Dieu et abdiquent leur dignité d’homme, qui se laissant assujettir par la passion, ou enchaîner par l’intérêt, pratiquent le commerce conjugal en fraude des lois qui régissent la reproduction de la vie [1]. » Et chaque page de son mandement prouvait qu’il n’est pas de sujet où la pureté d’un apôtre ne sache jeter sur l’impureté des passions la lumière sanctifiante du devoir. Cette lumière ne manquera pas à la France. Depuis la guerre, vingt mandemens épiscopaux ont dit « les honteuses origines et les désastreux ravages de la dépopulation. Jamais la chaire chrétienne n’avait fait entendre d’enseignemens plus précis sur cette matière délicate et n’avait rappelé avec plus de fermeté « les anathèmes portés par Dieu contre les profanateurs du mariage [2]. » La leçon tombée de haut se propagera par les enseignemens de la vie paroissiale, et l’Église accomplira tout son devoir. Mais à son courage il faut l’indépendance.

L’État aussi a un devoir : ne pas combattre l’influence qui rend ce service social. Si le catholicisme a perdu en France, il ne faut pas conclure à l’insuffisance intime d’un postulat ébranlé par les attaques scientifiques du scepticisme contemporain. Les deux principes hostile » ne sont pas demeurés seuls en conflit. Le résultat de la lutte a été faussé parce qu’un tiers est

  1. Les devoirs de la vie conjugale. Lettre pastorale du cardinal Mercier, 1908. Imprimerie Wallon, Saint-Étienne, 1916.
  2. Pour l’honnêteté conjugale. Préface au mandement du cardinal Mercier, par le Comité de défense morale et religieuse de la Loire, p. 6.