Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 42.djvu/34

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le Premier Consul part cette semaine. Le général Soult le suit, et, pendant ce temps, Mme Soult va en Allemagne dans sa famille. Mme Bonaparte m’a demandé si Constance était grosse. J’ai répondu que je n’en savais rien. J’espère bien que vous ne me le laisserez pas ignorer, je désire tant être grand’maman ! »

En attendant, elle se prépare à rejoindre Saint-Cyr à Bayonne, plutôt aux environs, un négociant ayant prêté au général une maison de campagne charmante, à proximité de la mer, avec une vue fort jolie. De là où ira-t-il ? Peut-être en Portugal ? Alors, elle sera du voyage. « Je me crève les yeux, écrit Saint-Cyr, sur tous les ouvrages qui traitent de l’Espagne et du Portugal. J’espère ne pas en être pour mes frais et que le gouvernement ne veut pas me faire prendre racine ici, ce serait le dernier endroit que je choisirais. » Et puis n’y serait-il pas oublié ?

« Je t’ai mandé dans les temps, écrit Mme Saint-Cyr le 8 messidor (27 juin), la réponse que m’avait faite Mme Bonaparte au sujet de l’avancement de ta toutoute [1]. Il n’y a rien de nouveau. Je présume que si le grade doit être accordé, ce ne sera qu’à l’organisation définitive du camp qui se forme à Bayonne et dont il a le commandement provisoire. Ainsi, patience… Il y a longtemps que je savais le voyage de Mme Murat. J’ai été voir avant-hier Mme Soult qui m’a priée de te dire qu’elle est très fâchée contre toi. Tu lui avais promis de lui écrire, et tes lettres sont encore à venir. Tu mécontentes bien du monde, comme tu vois : Mme Louis, Mme Soult et Isidore, en voilà bien trois. Mme Soult part aujourd’hui pour l’Allemagne, son pays, pendant que le général accompagne le Premier Consul… Il n’y a que Mme Talhouet [2]et Mme Rémusat [3]qui aient accompagné Mme Bonaparte pour le voyage. Ces dames ont fait beaucoup de dépenses, entre autres Mme Talhouet, qui a fait faire un trousseau neuf.

« Mme Carion m’a apporté à voir tes robes. Malgré mes recommandations, il ne s’en trouve pas une simple pour le

  1. Saint-Cyr. Mme Saint-Cyr est Memelle.
  2. Elisabeth-Françoise Bande de la Vieuville, mariée le 12 juin 1783, à Louis-Céleste-Frédéric de Talhouet, l’une des quatre dames accompagnant Madame Bonaparte.
  3. Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes, mariée en 1796 à Augustin-Laurent Rémusat, préfet du Palais en 1802 ; l’une des quatre dames de Madame Bonaparte. Elle a laissé des mémoires.