Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 42.djvu/289

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sans cesse si Charpentier ne vient pas. Il doit en savoir plus que moi et ton mari aussi.

« C’est encore lundi aujourd’hui et cercle, par conséquent. Nous avons eu, samedi dernier, la présentation des ambassadeurs chez la princesse Caroline. A midi, nous étions toutes parées. J’ai vu aussi dans la semaine la princesse Louis qui me demande toujours très obligeamment de tes nouvelles. Mme Mathieu est auprès de Mme Joseph [1]ce que je suis près de Mme Murat. On fait en ce moment, dit-on, un livre d’étiquette, il est attendu avec impatience par chacun pour savoir ce qu’on a à faire…

« Il n’y a point de nouvelles ici dignes de toi. Il existe le luxe le plus recherché sur les étoffes de la saison, et surtout les garnitures en blonde très haute sont très à la mode ; les blondes ont remplacé les tulles pour les manches et le tour de la gorge. Du reste, les tailles sont toujours courtes et les robes lacées derrière. »

Du 23. — « J’ai été avant-hier, dans un cabriolet mené par Saint Cyr, à Villiers, voir Achille [2], qui a repris ses attaques d’épilepsie, qui a été fort mal, et qui n’est pas encore bien ! Le soir, je me rendis au cercle, il fut très brillant. Demain, nous avons une réception d’ambassadeurs chez notre princesse ; ainsi tu vois que, sans être de service, souvent, je me trouve obligée d’être là. »

En effet, — et l’on ne peut dire que ce soit là une sinécure. « Tu as vu par mes précédentes, écrit-elle le 28 brumaire (19 novembre), l’emploi de mon temps dans mes nouvelles fonctions, et, comme cela se répète de huit jours en huit jours, j’ai peu de momens à moi ; mais je crois et j’aime à croire que bientôt notre service ne sera pas aussi assujettissant. Cela dépend du nombre. Nous devons être quatre et nous ne sommes encore que deux. On dit que Mme Saint-Martin, femme de l’ancien préfet de Verceil, va être des nôtres.

« Tu veux des On dit. Eh bien ! on dit que l’Empereur part mercredi prochain pour Fontainebleau, où il recevra le Pape, et qu’il sera marié devant l’Eglise, ne l’étant pas [3]. On dit que

  1. La princesse Joseph Bonaparte.
  2. Achille Murat, né en 1801, mort en 1847, fils aîné de Joachim Murat et de Caroline Bonaparte.
  3. Ceci montre que la situation était connue et que l’on comptait fort bien que le mariage aurait lieu.