Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 41.djvu/844

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Et les Latins les ont crus et ont travaillé au désarmement de leurs patries, tandis que les socialistes allemands fourbissaient leurs armes et préparaient dans l’ombre le crime de trahison qu’ils ont perpétré le 4 août 1914.

« Tous les matins, les socialistes du monde entier devraient se répéter : « Souviens-toi des socialistes allemands ! »

Quant aux seconds, qu’ils aient toujours présente à leur mémoire celle des légendes des Niebelungen qui sert de thème à la Tétralogie : la possession de l’or du Rhin, de l’anneau emblématique de la richesse et de la puissance matérielle, divise les dieux contre eux-mêmes, les conduit aux pires infamies, les met aux prises avec les Géans et les Nains, leur fait renier et l’honneur et l’amour, et les mène enfin jusqu’à leur Crépuscule et à l’écroulement du Walhalla. L’ordre n’est rétabli, au ciel et sur la terre, qu’après que l’anneau mystique est revenu aux mains des nymphes jadis préposées a sa garde.

Telle est, en effet, à la considérer avec attention, la querelle pendante entre les peuples ; telle, la conclusion que lui assignent, pour une fois d’accord, et le destin et la raison. Il ne s’agit pas d’or à la vérité, mais du charbon et de la métallurgie des provinces prussiennes, dont l’alchimie industrielle moderne s’entend si bien à tirer le métal précieux. Pour les nymphes auxquelles il convient de les confier, la Société des Nations en tiendra merveilleusement le rôle. Alors, mais alors seulement, la paix pourra régner enfin entre les hommes de bonne volonté.


ANDRE LEBON.