Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 41.djvu/76

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mais par un éclat d’obus, et qui était mortelle. De l’ambulance où ils l’avaient d’abord recueilli, les Allemands le transportaient à l’hôpital d’Heilbronn, il y expirait en arrivant, et on avait alors retrouvé la lettre sur lui…

Dans les premiers jours de mars 1915, la comtesse de Pelleport recevait la communication officielle suivante :


… ARMÉE

… Corps d’armée
… Division
… Brigade
29e REGIMENT D’INFANTERIE

N° 330
LIEUTENANT-COLONEL P…
Commandant le 29e régiment d’infanterie.

4 mars 1915.

« Madame la comtesse de Pelleport, « J’ai l’honneur de vous faire parvenir une citation à l’ordre de l’armée du soldat de Pelleport.

« Le 29e régiment tout entier applaudit de grand cœur à cette citation si hautement méritée.

« Le comte de Pelleport s’est noblement conduit pour la plus grande gloire de son nom et pour l’honneur de sa maison.

« Signé : P… »

Et on lisait, en effet, à l’Officiel :

DE PELLEPORT (Wladimir), soldat de première classe au 29e régiment d’infanterie. — A donné le plus bel exemple de patriotisme en s’engageant à cinquante-neuf ans pour la durée de la guerre ; a pris part à toutes les opérations du début de la campagne, faisant l’admiration du régiment par son endurance, son entrain et la beauté de son caractère ; le 20 août, à Sarrebourg, s’est précipité à l’assaut en tête de sa compagnie, a eu la cuisse fracassée par un éclat d’obus. Est mort au champ d’honneur.

ROQUES.

A sept mois de là, en septembre suivant, après plus d’une année d’héroïques services, et proposé lui-même par ses chefs pour la croix de la Légion d’honneur, le fils du comte de