Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 41.djvu/414

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Une manœuvre allemande – L’autonomie de l’Alsace-Lorraine


La nouvelle manœuvre allemande à propos de l’Alsace-Lorraine se dessine nettement. Il n’est plus possible au gouvernement impérial d’étudier le problème, qui a été posé devant le monde entier. Quelle solution s’apprête-t-il à y donner ?

Depuis plusieurs semaines une polémique préparatoire est engagée entre germanophiles et Alsaciens-Lorrains dans les journaux de la Suisse allemande. Les seconds patronnent, cela va sans dire, le retour pur et simple de leurs provinces à la France. Les premiers proposent l’autonomie complète de l’Alsace-Lorraine dans le cadre de la Constitution de l’Empire.

Nous connaissons de vieille date cette proposition. Pendant toute la période intermédiaire, ce fut la nôtre. Ne pouvant, sans nous exposer à des poursuites en haute trahison, faire une politique franchement séparatiste, nous étions devenus, par opportunisme, des autonomistes militans. Dans toutes les questions qui se posent au cours de la vie publique, il y a la thèse et l’hypothèse, le but idéal qu’on se propose d’atteindre et les réalisations successives, qui, seules, demeurent dans le domaine