Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 41.djvu/100

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Scènes de la Révolution russe


IV. VERS L’OFFENSIVE [1]


UNE HEURE SOLENNELLE AU PALAIS MARIE. — LE MINISTÈRE COALISÉ

Pétrograd, juin 1917.

4/17 mai. — Une sorte de calme solennel règne aujourd’hui dans les rues de la ville. Plus de meetings, de groupes gesticulans, d’individus au visage ravagé par la discussion. La détente s’est faite ; l’électricité latente dans l’air en ces derniers jours s’est dissipée ; une sorte de lassitude marque les pas et souligne les traits de ce peuple si facilement porté à redevenir passif : le Conseil des délégués ouvriers et soldats adhère enfin à la formation d’un ministère coalisé et chacun en attend la réalisation. Les membres du gouvernement provisoire, le Comité exécutif du gouvernement et celui du Conseil sont réunis au Palais Marie pour s’entendre sur les noms.

Le Palais Marie ! Quels cadres fastueux la ville de Pierre le Grand offre à ces inoubliables scènes de la révolution russe : le palais de Tauride, avec sa rotonde à coupole, son immense jardin, moutonnement de neige ou de verdure, suivant les

  1. Voyez la Revue des 15 mai, 1er juillet et 1er août.