Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1915 - tome 28.djvu/459

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



REVUES ÉTRANGÈRES


À PROPOS D’UN NOUVEAU LIVRE ANGLAIS
SUR LA CULTURE ALLEMANDE [1]


Dans le même temps où M. Émile Picard, M. Duhem, et d’autres savans français s’occupaient de nous renseigner sur la « contribution » apportée par l’Allemagne au développement théorique et pratique de la science moderne, une entreprise du même genre était conçue et tentée, chez nos alliés d’outre-Manche, par un professeur de l’Université d’Édimbourg, M. W. P. Paterson. La Culture Allemande, ou dans quelle mesure les Allemands ont contribué aux progrès de la science, de la littérature, de l’art, et de la vie : tel est le titre d’un volume récent où, sous la direction de M. Paterson, huit de ses collègues anglais ou écossais se sont chargés d’examiner les différens aspects de l’un des problèmes historiques les mieux faits pour nous intéresser, à l’heure présente. Mais tandis que chacun des travaux consacrés chez nous à cet important examen s’inspirait manifestement du plus noble et délicat esprit « patriotique, » — et ne serait-ce pas assez de l’admirable étude de M. Émile Picard pour nous prouver, une fois de plus, la pleine possibilité de concilier avec l’impartialité « objective » la plus parfaite un souci constant de notre grandeur et de notre dignité nationales ? — l’entreprise similaire de M. Paterson et de ses collaborateurs aurait de quoi nous faire apprécier une fois de plus, de son côté, les étranges effets que risque de produire, dans un certain nombre de cerveaux anglais, une éducation trop

  1. German Culture, the Contribution of the Germans to knowledge, literature, art, and life, un vol. in-18, publié sous la direction du professeur Paterson, Londres, librairie Jack, 1915.