Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1914 - tome 21.djvu/447

Cette page n’a pas encore été corrigée


l’étude de la neige. Ce sont là des trouvailles d’effets, mais ce ne sont point des trouvailles de métier. Le seul paysagiste qui, aujourd’hui, nous paraisse nouveau, tant par ses sujets que par ses procédés d’exécution, c’est M. Joseph Communal. Son tableau de haute montagne, La Meije et le lac Léris (Dauphiné) (salle 12) entièrement peint au couteau à palette, est ce qu’on peut voir de plus puissant, de plus neuf et de plus sûr.

Datera-t-on de 1914, du moins, un renouveau en sculpture ? Non, mais peut-être un retour à un certain archaïsme, je veux dire une grande simplicité de silhouette et une extrême sobriété de détails sont choses naturelles. Elles n’auraient jamais dû être abandonnées. La plupart des défauts de la statuaire viennent de ce qu’on la confond avec la peinture, c’est-à-dire qu’on veut tirer d’elle, en la torturant, des effets que la peinture, tout naturellement, exprime. Ici, l’archaïsme est donc un retour non à l’ignorance, mais à la connaissance profonde et sûre des virtualités de la matière. C’est pourquoi l’œuvre de M. Emile Bourdelle s’impose à l’attention : son Buste de Mme A. Simu, qu’il expose, cette année, a cette simplicité un peu archaïque, mais tout à fait noble qui convient au marbre. Un pareil souci se voit dans l’admirable Chancelier Rollin, de M. Bouchard, et dans la figure L’Ile de Sein, granit, de M. Quillivic. C’est l’archaïsme, aussi, de nos vieux tailleurs de pierre, qui donne son caractère à la statue Le Souvenir, par M. Eugène Bourgoin, et au Torse, jeune fille (granit) par Mlle Hilda Hart.

Le bois étant une matière encore plus difficile à travailler que le marbre ou la pierre, beaucoup moins homogène, semée d’obstacles, nœuds ou contre-fils, il est naturel que le modelé y soit plus sommaire et par plus larges plans. Or la sculpture sur bois paraît se développer dans les derniers Salons. Le poirier, le chêne, l’amarante, sont fouillés par des gouges audacieuses. C’est à M. Cornu que revient l’honneur d’avoir ressuscité cet art ancien, après M. Carabin, dont les figurines décoratives sont depuis longtemps célèbres. M. Cornu expose des Portraits d’enfans très bien traités et M. Carabin une Bigoudenne tricotant excellente de pose et de facture. Pareillement, M. Binder, originaire de Brienz, village où le travail du bois est en grand honneur, montre trois figures : Crépuscule, Bucolique et Petite Frileuse. Aux Champs-Elysées, on voit une Supplication, grande statue chêne, de M. Léon Morice et le