Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1912 - tome 12.djvu/949

Cette page n’a pas encore été corrigée


André Le Nostre [1]dans les Grands Artistes, et, avant tout, l’Album des Maîtres contemporains [2], qui met à la portée de tous les tableaux des peintres modernes des diverses écoles, reproduits directement en couleurs : toutes ces séries qui forment un véritable musée de nos richesses d’art et dont chaque ouvrage vaudrait une longue analyse. L’apport esthétique de la même librairie n’est pas moins fécond pour l’étranger : les Galeries d’Europev qui reproduisent les tableaux célèbres anciens. Les Grands Musées : Berlin [3], Londres [4] ; les Villes d’art célèbres : Athènes [5], Londres [6] ; — Bellini [7], le Tintoret [8], le Sodoma [9], Brunelleschi et l’Architecture de la Renaissance italienne au XVe siècle [10], ce dernier volume par M. Marcel Reymond, Holbein [11]Botticelli [12], de M. A. Paul Oppé, avec les reproductions fidèles de ses peintures les plus fameuses. Les Portraits antiques [13]que M. Antoine Hekler a rassemblés, en suivant l’évolution de leur style, forme un magnifique album des plus beaux bustes que nous aient laissés les sculpteurs grecs ; M. Maspero, dans l’Egypte [14], a étudié l’évolution de l’art égyptien depuis les origines.

Mais le voyage le plus complet, le plus agréable et le plus instructif que l’on puisse faire dans notre pays, au milieu des sites les plus pittoresques, on le poursuivra dans la France, géographie illustrée [15]de M. P. Jousset, que nous avons déjà signalée avec tous les éloges qu’elle mérite, et dont le second volume, avec ses planches hors texte, ses cartes et plans en noir et en couleurs, plus de mille reproductions photographiques d’une exécution parfaite, est, — ainsi que les nouvelles éditions de la Bibliothèque Larousse : La Bruyère, Mme de Sévigné, Victor Hugo, — parmi les livres les plus intéressans de l’année. Les Merveilles du Tour du Monde [16]conduisent le lecteur des glaces du Pôle à l’Equateur. Citons encore Dernières aventures, dernières découvertes [17].

Depuis l’expédition de la Belgica, dirigée, de décembre 1897 à mars 1899, par le lieutenant de Gerlache et destinée à poursuivre et à compléter l’œuvre des Cook, des Weddel, des Biscoë, des Dumont d’Urville, des Balleny, des Wilkes et des Ross, de tous les hardis navigateurs qui avaient côtoyé ces mystérieuses régions, bien d’autres ont pris la mer pour aller à la découverte de la zone polaire australe et l’ont cernée de différens côtés. Mais cette simultanéité d’efforts n’avait pas eu le succès de la navigation du Fram, — aucun autre navire ne s’est approché aussi près des deux Pôles, — ni surtout le succès de Roald Amundsen qui, par deux fois, a abordé le Continent Antarctique, exploré

  1. H. Laurens.
  2. H. Laurens.
  3. H. Laurens.
  4. H. Laurens.
  5. H. Laurens.
  6. H. Laurens.
  7. H. Laurens.
  8. H. Laurens.
  9. H. Laurens.
  10. H. Laurens.
  11. Hachette.
  12. Hachette.
  13. Hachette.
  14. Hachette.
  15. Larousse.
  16. Hachette.
  17. Hachette.