Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1912 - tome 12.djvu/332

Cette page n’a pas encore été corrigée


Du congrès de Berlin à la confédération balkanique


Les fatalités de l’histoire sont déchaînées. Les événemens, longtemps contenus par la prudence des souverains balkaniques, longtemps retardés par les expédiens de la diplomatie européenne, se précipitent en flots tumultueux suivant la pente naturelle du reflux qui ramène des murs de Vienne aux remparts de Constantinople la puissance des Ottomans. Entre les Turcs et leurs adversaires, le sort des armes, à l’heure où nous écrivons, n’a pas encore définitivement prononcé ; il faut attendre l’heure du destin. Tandis que le canon tranche en quelques instans les problèmes sur lesquels, depuis si longtemps, palissent les diplomates, saluons avec un religieux respect les braves soldats de toutes les armées belligérantes qui donnent à l’Europe et au monde de si nobles exemples d’abnégation et de courage. Mais il faut songer déjà à préparer pour ces malheureux pays un avenir de paix, de progrès et de prospérité. Le meilleur moyen d’y travailler est, pour le moment, d’avoir une juste connaissance du passé. Nous essaierons donc, dans ces quelques pages, d’expliquer comment, pourquoi, dans quelles conditions, les Etats balkaniques en ont été réduits à l’ultima ratio des armes. Il nous suffira, pour cela, de présenter en raccourci ce que nous avons, dans de nombreux articles, expliqué ici même [1]. Si nos lecteurs veulent bien se reporter à ce que nous

  1. La Mer-Noire et la Question des Détroits, 15 octobre 1905. — La Question arabe, 1er juillet 1906. — L’Évolution de la Question d’Orient depuis le Congrès de Berlin (1895-1906), 15 septembre 1906. — Le Conflit austro-serbe, 1er février 1906. — La Question de Macédoine : I. Les Nationalités, 15 mai 1907 ; — II. Les Réformes, 1er juin 1907 : — III. Répercussions et Solutions, 15 juillet 1907. — La Rivalité des Grandes Puissances dans l’Empire Ottoman, 15 novembre 1907. — La Force bulgare. 15 février 1908. — La Crise balkanique, Chemins de fer et Réformes, 1er mai 1908. — La Turquie nouvelle, 1er septembre 1908. — L’Europe et la Crise balkanique, 15 décembre 1908. — La Politique européenne et l’annexion de la Bosnie-Herzégovine, 15 juin 1909. — La Question albanaise, 15 décembre 1909. — Le Monténégro et son Prince, 1er mars 1910. — Une Confédération balkanique est-elle possible ? 15 juin 1910. — L’Europe et la Jeune-Turquie, 15 janvier 1911. — La Roumanie dans la politique Danubienne et Balkanique, 15 juin 1911. — Ces articles ont été réunis en deux volumes : l’Europe et l’Empire Ottoman (Perrin, 1908) ; l’Europe et la Jeune-Turquie (1911).