Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 58.djvu/813

Cette page n’a pas encore été corrigée


Le Congo belge


Le 19 octobre, 1908, le journal officiel belge publiait, revêtus de la sanction royale, le traité réalisant le transfert à la Belgique de l’Etat indépendant du Congo et la loi destinée à régir la nouvelle colonie.

L’annexion à un petit Etat neutre d’une contrée aussi vaste que toute l’Europe Centrale, plus grande que la France, l’Allemagne, l’Autriche et l’Espagne réunies, constitue un fait d’une importance internationale considérable.

L’histoire de l’Etat indépendant est suffisamment connue pour n’y point revenir longuement ici. En 1876, Léopold II fonde à Bruxelles l’Association internationale africaine qui se subdivise en comités nationaux chargés d’organiser des expéditions scientifiques dans l’Afrique centrale. Brazza est envoyé par le Comité français ; mais arrivé au Pool, au lieu du drapeau bleu de l’Association, il déploie le drapeau tricolore. Stanley, chargé d’une mission identique par le Comité belge, se heurte aux Sénégalais du sergent Malamine préposés à la garde du drapeau français. Il se décide à passer sur l’autre rive du fleuve. Dès ce moment, l’œuvre perd son caractère international. Stanley signe des traités avec les peuplades indigènes et s’assure, par une occupation effective, des droits politiques sur tous les territoires explorés. L’Association devient ainsi un État, et ne tarde point à être reconnue comme tel par la plupart des nations. C’est en cette qualité qu’elle adhère à la Conférence de Berlin en 1885.

Le 5 août 1889, Léopold II charge M. Beernaert, président