Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 56.djvu/385

Cette page n’a pas encore été corrigée
379
DIMANCHES ANGLAIS CONTEMPORAINS.

gouverne, avec ses usages féodaux et ses traditions surannées, et le vaste monde du dehors où l’action et la pensée se donnent carrière sur une échelle différente.


Il estime que le secrétaire d’un syndicat ouvrier est un personnage beaucoup plus intéressant et important que lui-même. Il n’en travaille pas moins, il n’en travaille que mieux, à bien tenir l’emploi où l’ont établi les conditions historiques de la vie anglaise. Curieuse figure, celle de ce gentilhomme respectueux du passé, fidèle aux traditions, ouvert à l’esprit de son temps, prêt non pas seulement à s’y adapter, mais à le seconder et à le promouvoir. Jacob Delafield, — dans la Fille de lady Rose, — va plus loin. L’héritage d’un duché, dont le menace l’état précaire de l’héritier direct, accable sa jeunesse du sentiment d’obligations trop lourdes, et, le jour venu, il ne les accepterait pas, s’il n’était « vaincu par les puissances d’outre-tombe, » soutenu par l’ardeur mystique de son amour et le désir d’associer Julie à la tâche que lui a dévolue le destin.

Car ils ont une tâche, tous tant qu’ils sont, et ils le savent, et à l’accomplir depuis des siècles ils ont acquis des habitudes de tenue, de dignité qui ont façonné jusqu’en ses profondeurs et en ses replis leur vie morale. Une lecture superficielle de quelques-uns des romans de Mme Ward, — Marcello, la Fille de lady Rose, le Mariage de William Ashe, — peut faire voir en elle le peintre de la vie mondaine en Angleterre ; et sans doute cette peinture est une part de son œuvre, que nous ne dédaignons pas. Les mœurs et le décor de la haute société, sa manière de vivre, son tour d’esprit, ses conversations où excelle Mme Ward, tout cela forme un tableau très agréable, très animé, dont le charme a dû beaucoup contribuer au succès de l’auteur. Je ne sais s’il ne l’a pas, par ailleurs, desservie davantage. « Roman aristocratique : » c’est bientôt dit, et nombre de gens voient au-delà de ces mots l’observation de surface, les élégances faciles et l’affectation. L’observation, dans les romans que nous venons de citer, — et que serait-ce de Robert Elsmere, de Helbeck de Bannisdale ou de George Anderson ? — ne s’arrête pas à la surface : elle nous fait pénétrer jusqu’à l’organisation même et aux dispositions intérieures de cette société dont elle nous montre les brillans dehors, jusqu’à cette discipline qui est sa justification la meilleure, le principe de sa force et le fondement de ses vertus, cette énergie ordonnée, réglée et