Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 56.djvu/333

Cette page n’a pas encore été corrigée
327
LETTRES DE LOUIS-PHILIPPE ET DE TALLEYRAND.

de faire marcher notre équipage, c’est ce qui relèvera notre ministère et honorera mon règne. — L. P.


Jeudi 1er décembre 1831 à 2 heures et demie.

Je pense, et M. Perier, à qui je viens de montrer la lettre du maréchal Gérard, pense aussi, et il était même très pressé que je vous l’écrive, que je crois, et c’est bien son opinion, que tant que le Roi de Hollande n’a pas signé et que par conséquent l’armée est dans le cas d’agir d’un moment à l’autre, il est juste et convenable de lui allouer les vivres de rassemblement et que cette dépense très politique sera fort approuvée. Comme ils ont dû cesser au 1er de décembre, il est urgent de donner l’ordre de les continuer. — L. P.


Ce vendredi 2 décembre 1831 à 2 heures et demie.

Voici, mon cher Général, les États des Grades, croix, etc., promises par mon fils d’accord avec le Maréchal et que je vous envoyé à la hâte en vous priant de faire préparer dans le plus court délai les ordonnances conformes que je signerai de même à l’instant où vous me les transmettrés.

Il est essentiel que cela arrive aux troupes le plutôt possible et je voudrais bien que cela pût partir dès ce soir par une estafette ad hoc. — L. P.


Vendredi 9 décembre 1831.

Je vous remets, mon cher Général, la lettre officielle de part du Roi des Belges pour la mort de sa mère.

J’en ai reçu d’autres de lui fort importantes surtout sur l’affaire des forteresses qui ne me paraît pas en trop bon train, et pour laquelle vous aurés à agir, mais j’écris eh ce moment à M. Perier pour le prier de vous amener chez moi pour conférer ensemble sur le contenu de ces lettres.

Bonjour, mon cher général. — L. P.

Mon fils pense qu’il y aurait un inconvénient réel à faire partir le 25e à présent qu’il est arrivé à Paris. J’ai prié M. Perier de vous le dire, et même je désire le voir à ma revue de la Cour des Tuileries dimanche prochain.

Veuilles en donner l’ordre, ce régiment s’est admirablement conduit en Belgique.