Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 56.djvu/327

Cette page n’a pas encore été corrigée
321
LETTRES DE LOUIS-PHILIPPE ET DE TALLEYRAND.

les avoir pour les consulter au besoin. Vous les emporterés ensuite.

Je voudrais que vous nous apportassiés demain le traité de-Ryswick[1] pour l’examiner, et voir s’il convient comme l’indique M. de Talleyrand de le prendre pour type de celui que nous voulons conclure aujourd’hui.

J’avoue que tout ce que ma mémoire me fournit de renseignemens sur les parties contractantes et l’état de l’Europe à cette époque 1695, ne me met pas à portée de comprendre en quoi il serait applicable à notre situation actuelle ; mais peut-être qu’en le voyant, il sera pour nous le fiat lux.

Ce qui confond toutes mes idées sur cela, ou plutôt, ce qui me fait naître des soupçons, c’est que la Belgique (moins Liège) était alors Espagnole, et que la Hollande était sous le Stathoudérat du Prince d’Orange qui était en même tems roi d’Angleterre sous le nom de Guillaume III, et que c’est dans le Traité de Ryswick que Louis XIV fut forcé de le reconnaître dans la double capacité de Stathouder et de Roi d’Angleterre. Ma mémoire me dit que le Traité de Ryswick avait été désavantageux à la France, en dérogeant et en dénaturant les stipulations que Louis XIV avait faites dans le Traité de Nimègue 1678, dont tous les historiens se sont accordés à dire que Louis XIV avait dicté les conditions. Vous fériés bien de nous apporter aussi le Traité de Nimègue qu’il me semble que nous devons recommander à M. de Talleyrand de prendre pour type par préférence à celui de Ryswick. J’ai encore entendu tout à l’heure à Strasbourg les regrets que Louis XIV eût consenti à Ryswick à démolir le fort de l’isle française du Rhin entre Strasbourg et, Kehl dont j’ai visité l’emplacement et où est le tombeau de Desaix.

Vous ferés bien de dire à Belliard qu’il est contraire à l’usage de mettre seulement Prince en vedette, quand on écrit à un Prince Royal, comme le Prince d’Orange ; on doit mettre Monseigneur, c’est l’usage avec tous les Princes de race royale

  1. Ryswick, village à 3 kilomètres S.-E. de La Haye. Château où, après un congrès, fut signé le traité de 1691, sous la médiation du roi de Suède. Louis XIV rendait à l’Espagne ses dernières conquêtes dans les Pays-Bas et au-delà des Pyrénées ; à l’Empire, Fribourg, Brisach, Kehl, Philippsbourg, toutes les acquisitions des Chambres de réunion, sauf Strasbourg ; au duc de Lorraine, ses États ; il reconnaissait Guillaume III comme roi légitime d’Angleterre. On a élevé un obélisque sur l’emplacement du château.