Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1910 - tome 56.djvu/12

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
6
REVUE DES DEUX MONDES.

subir ? S’opposer nettement à la volonté arrêtée de Maurice eût fait naître entre eux de graves dissentimens, excédé son devoir de soumission. Sa fierté légitime ici n’était plus en cause. Au vrai, Maurice bénéficiait de la diversion dangereuse que son imprudence avec la petite Maury, — partie et loin à cette heure, — avait jetée en l’esprit de sa femme. La crainte, à peine rassurée, d’avoir vu la sécurité de son foyer en danger, brisait le faisceau d’efforts qu’en un autre moment elle eût concentrés pour défendre leur « grande paix d’Hossegor. » Heureuse, après demi-mal, d’en être quitte pour la peur et se contraignant à le croire, — tant, même chez les êtres les plus avides de loyauté, l’illusion endormeuse paraît bienfaisante quand on a frôlé l’atroce certitude, — peut-être n’eut-elle pas toute la lucidité et toute l’énergie d’une Âme intacte.

Peut-être n’approfondit-elle pas, ne voulut-elle pas approfondir certains doutes qui l’eussent conduite à prendre de son cher compagnon une conscience moins assurée, moins sereine. La supériorité du mari faisait dogme à ses yeux. Ses défaillances ne le diminuaient presque pas. C’est étrange et c’est ainsi : un cœur aimant ne se pique pas de logique. Dans ce conflit secret, cette opposition incessante des tempéramens et des caractères qu’est le mariage, elle eût souffert de prédominer. Sa modestie volontaire l’inclinait devant le chef de la maison, et se gardait envers lui de blâmes décisifs. Douter de sa clairvoyance, de sa sagesse, lui était insupportable. C’était bien assez d’avoir eu à déplorer la voie où il entrait : elle eût voulu y chercher des excuses et, se désolant de n’en pas trouver, elle se reprochait de ne pas se laisser convaincre par la chaleur de son enthousiasme.

En lui demandant si elle n’obéissait pas à un instinctif égoïsme de femme heureuse et passionnée, il avait éveillé ses scrupules. Pour rien au monde, elle n’eût voulu dans un intérêt personnel le paralyser.

Ce n’est pas que les alliés lui eussent manqué : son parrain, pendant la semaine passée auprès d’eux, n’avait pas eu besoin d’épanchemens détaillés pour démêler quel bouleversement la vocation imprévue de Maurice allait apporter dans cet intérieur si calme : la fourmilière en émoi, la ruche bousculée. Malgré sa discrétion, il eût offert à Gabrielle l’entremise affectueuse de son expérience, — son titre l’y autorisait, — s’il n’avait com-