Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1907 - tome 38.djvu/484

Cette page n’a pas encore été corrigée


été à sa devancière. Elle a pu faire un meilleur départ, et elle a, pour éclairer sa route, une expérience que l’autre n’avait pas.

Nous ne voulons pas terminer cette chronique sans dire un mot de l’incident électoral qui s’est passé dans le département de l’Hérault. Nous avons parlé des élections allemandes et russes ; elles ont été très passionnées ; mais nulle part encore on n’avait tiré des coups de feu sur un candidat, parce qu’on n’avait pas d’autre moyen de se débarrasser de lui. Le fait s’est produit dans la première circonscription de Montpellier contre M. Pierre Leroy-Beaulieu : un pareil progrès dans nos mœurs électorales mérite bien d’être relevé. Nous le signalons à l’indignation des honnêtes gens de tous les partis. M. Leroy-Beaulieu a été blessé au bras sur lequel il appuyait sa tête, et il s’en est fallu de peu qu’il ne fût encore plus gravement atteint. A qui revient la principale responsabilité de ce douloureux et odieux incident ? Nous n’hésitons pas à dire que c’est à la Chambre des députés qui, sans aucun motif avouable, a invalidé M. Leroy-Beaulieu, élu au premier tour de scrutin avec une avance notable sur tous ses concurrens réunis. C’est par de pareils votes, entraînant de pareilles conséquences, qu’on pousse jusqu’au paroxysme l’exaltation des esprits dans un pays où les têtes sont chaudes, les passions violentes et les-scrupules médiocres. L’exaltation peut y aller jusqu’au crime. La Chambre ne l’avait pas prévu, mais elle n’en est pas moins coupable, car ce qu’elle n’avait pas prévu, elle l’a rendu possible par son vote inconsidéré. — Invalidons, a pensé la majorité : nous verrons bien ce qu’il en adviendra. Le pire qui puisse arriver est que M. Leroy-Beaulieu soit réélu. — Il l’a été, en effet, mais au péril de sa vie. Toute l’agitation déchaînée, toute la pression exercée contre lui n’ont pas entamé le solide faisceau de ses amis. Son courage a eu sa récompense. Mais la Chambre aussi a eu la leçon qu’elle méritait. Il est fâcheux seulement qu’aux yeux du monde civilisé, quelque déconsidération en résulte pour notre pays.


FRANCIS CHARMES.

Le Directeur-Gérant, FRANCIS CHARMES.